Dans l'Orne, les agriculteurs veulent abattre les cerfs de Luc Besson

Dans l'Orne, les agriculteurs veulent abattre les cerfs de Luc Besson

Les agriculteurs de la région de Gacé (Orne) en guerre contre les cerfs qui pullulent sur la propriété de Luc Besson - Illustration

Le
Par : Eric Mas

Les agriculteurs du secteur de La-Trinité-des-Laitiers, près de Gacé (Orne) veulent abattre les cerfs et autres sangliers qui prolifèrent sur la propriété du réalisateur de cinéma Luc Besson. Depuis des années, selon eux, ils dégradent les cultures alentour.

Le cinéaste Luc Besson possède une propriété dans l'Orne, près de Gacé. Une partie des bois de Saint Evroult sont sur cette propriété. La chasse y est interdite et, conséquence, les cerfs y prolifèrent. D'où la colère des agriculteurs, dont les cultures alentour sont régulièrement dévastées par les animaux.

Des battues en 2015

Déjà, fin 2015, la préfète de l'époque avait dû organiser des battues d'effarouchement, pour éloigner les animaux des cultures. Mais depuis, ils se sont reproduits et cette année ils sont encore plus nombreux. Ils y sont actuellement estimés à 150 !

Certes les agriculteurs sont indemnisés par la Fédération de chasse de l'Orne pour les dégâts causés par la faune sauvage, mais ils préféreraient récolter ce qu'ils ont semé.

Réunion de crise

Le maire, Stéphane Lecaché, vient d'organiser une réunion de crise. Clôture, battue, ou abattage, plusieurs solutions ont été mises sur la table:

0:00
0:00

Les agriculteurs attendent désormais une rapide décision de la préfecture de l'Orne, pour tenter de trouver une solution efficace. Une réunion technique est programmée le 21 septembre prochain.


Réactions

Mardhékon

08 septembre 2017 , 06:45
"Ils y sont actuellement estimés à 150 !" OUAH, 150 ! Si tu mets 150 humains côte à côte, ça fait au moins, euh... une rue d'un tout petit village ! Faut vite tuer tout le monde, ça prolifère ! "Certes les agriculteurs sont indemnisés par la Fédération de chasse de l'Orne pour les dégâts causés par la faune sauvage, mais ils préféreraient récolter ce qu'ils ont semé." C'est con, les cerfs et sangliers, eux, ils préféreraient vivre... D'un côté, on a des gens préféreraient récolter plutôt que d'être indemnisés, ce qui revient exactement au même financièrement pour eux... De l'autre côté, on a des individus qui préfèrent vivre. C'est sûr que la priorité, c'est vraiment de tuer ceux qui préfèrent vivre. Ah, ces gens qui ont toujours besoin de tuer tout ce qui les entoure... C'est frise la psychopathie.
Signaler un contenu illicite

Le Duc Christian

08 septembre 2017 , 12:39
Bonjour Effectivement les cervidés sont nombreux entre la trinité des Laitiers et Cisai-Saint-Aubin, ce qui permet au photographe animalier de réaliser de beaux clichés. Pour réaliser ces photos je vais assez souvent sur le terrain et j'ai remarqué une chose cette année; les animaux sont moins nombreux chez Luc Besson (moins de brame, moins de vue....) que sur les chasses privées autour de la propriété (des clichés pourraient vous le montrer)....Des battues, pourquoi pas, si elles sont nécessaires, mais bien ciblées... Merci
Signaler un contenu illicite

laroque loic

09 septembre 2017 , 11:08
bonjour vouloir tuer ses magnifique cerf je trouve sa dune debiliter , au lieu les tuer pourquoi vous les metter pas dans les foret ou les cerf ne sont plus present tel que la foret brotonne ou les cerf ont disparut sa eviterer de les tuer et sa les laiserai en vie dans une autre foret .
Signaler un contenu illicite
Réagir

1234
Tendance Live Cherbourg
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques