Saint-Lo, 6 °C / 13 °C

Calvados : à Caen, l'îlot Trébucien se réinvente

Calvados : à Caen, l'îlot Trébucien se réinvente

Les habitants craignent pour l'avenir du quartier.

Le

En présence de Joël Bruneau, maire de Caen (Calvados), et de Christophe Bureau, directeur général de Calvados Habitat, le bureau d'études nantais Magnum a présenté les objectifs, le calendrier et les différents scénarios du futur renouvellement de l'îlot Trébucien lors d'une réunion publique d'information, le mardi 11 octobre 2016 au Pavillon de Caen.

Le futur visage de l'îlot Trébucien a été présenté lors d'une réunion publique d'information, le mardi 11 octobre 2016 au Pavillon de Caen (Calvados).
Cet ensemble urbain, dernier quartier en date dans la reconstruction de l'îlot Saint-Jean, au carrefour de la presqu'île et de la place d'Armes, est au coeur des attentions. Jugé fermé, venté et relativement vieillissant, la ville de Caen souhaite lui donner un nouveau souffle, en l'intégrant davantage au centre-ville et au projet stratégique de la Presqu'île. Amélioration du bâti, construction de nouveaux logements sociaux et implantation de commerces de proximité sont au programme.

Un quartier métamorphosé

Le premier enjeu est la revalorisation architecturale et paysagère du quartier. Il ne s'agit pas de tout démolir, mais de réhabiliter une image moderne et adaptée aux évolutions et aux besoins du centre de Caen. Selon Benoit Garnier, urbaniste-architecte au bureau d'études Magnum en charge de l'étude, "il est nécessaire que le projet soit en écho à l'architecture de la reconstruction". Le second enjeu consiste à ouvrir la zone sur l'ensemble de l'îlot Saint-Jean, afin d'optimiser sa traversée et son accessibilité piétonne. Le but étant d'entretenir "un dialogue entre la presqu'île, Les Rives de l'Orne et le centre-ville", explique Benoit Garnier.

Des habitants inquiets

Dès les premières minutes de présentation, des habitants expriment leur désaccord et leurs inquiétudes face aux changements à venir. La démolition de certains bâtiments, la dévégétalisation partielle de la zone, ou encore la perspective de relogement de certains locataires préoccupent les occupants. "Je suis déçue et choquée par la position de Joël Bruneau concernant mon quartier. Cette perspective confirme mon intention de repartir vivre en région parisienne", confie une habitante à Tendance Ouest. La ville de Caen et Calvados Habitat se veulent rassurants, en rappelant que le projet se déroulera sur plusieurs années et intégrera des phases d'échanges et de débat autour de l'avenir de ce quartier stratégique.

A LIRE AUSSI.


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques