Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

A Rouen, les policiers solidaires de leurs collègues de Viry-Châtillon

A Rouen, les policiers solidaires de leurs collègues de Viry-Châtillon

Une centaine de policiers se sont réunis en signe de solidarité.

Le

Une centaine de policiers se sont rassemblés mardi 11 octobre 2016 devant l'hôtel de police de Rouen (Seine-Maritime), en solidarité pour leurs collègues attaqués aux cocktails Molotov à Viry-Châtillon (Essonne) le week-end dernier. Ils réclament des peines plus sévères pour les agresseurs de policiers.

Mardi 11 octobre 2016, les policiers de Rouen (Seine-Maritime) se sont réunis pour témoigner leur solidarité pour leurs collègues de Viry-Châtillon (Essonne), agressés le week-end dernier aux cocktails Molotov.

Solidarité et colère

"Nous sommes rassemblés dans toute la France pour marquer notre soutien, mais aussi notre colère face à cette agression, explique Nicolas Marais, secrétaire départemental d'UNSA Police. Nous travaillons dans des conditions de plus en plus violentes, ce n'est plus supportable".
Pour beaucoup, l'attaque de Viry-Châtillon est l'agression de trop. Une réponse pénale plus ferme face aux agresseurs de policiers arrive en tête des revendications des agents. D'autres réclament également la fin des patrouilles par deux, ou encore une mise à niveau du matériel des forces de l'ordre.

Alliance appelle à "un grenelle de la sécurité"

"Alliance police nationale" appelle même les agents à se mettre en service minimum, "le seul vrai rapport de force" d'après son secrétaire régional, Karim Bennacer. Le syndicat majoritaire réclame "un grenelle de la sécurité" pour ouvrir "un dialogue précis avec les partenaires institutionnels. "On ne se contentera pas d'un énième rapport sans effet" prévient Karim Bennacer.

A LIRE AUSSI


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

Normandie Matin avec Nolwenn et Charles