Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Normandie : un village menacé d'effondrement, les carrières souterraines en cours de comblement

Normandie : un village menacé d'effondrement, les carrières souterraines en cours de comblement

Les carrières sont murées, puis comblées avec du béton.

Le
Par :

Un chantier très attendu est en cours dans la petite commune de Courgeon (Orne) où des carrières souterraines creusées au 19e siècle menaçaient de s'effondrer. Onze propriétaires de maisons situées au-dessus étaient impactés. Trois ont été expulsés. Ils ont dû tout abandonner du jour au lendemain.

Un chantier très attendu est en cours dans la petite commune de Courgeon (Orne), 350 habitants dans le Perche. Des carrières souterraines (1 100 m de cheminement) creusées au 19e siècle menaçaient de s'effondrer, a-t-on appris en avril 2015.

Expulsions et mobilisation

Onze propriétaires de maisons situées au-dessus étaient impactés, trois ont été expulsés. Ils ont dû tout abandonné du jour au lendemain. À l'époque, nul ne savait si une solution technique serait possible.
Depuis: les élus, les parlementaires, l'État se sont mobilisés. L'association "Courgeon Carrière Solidarité" a été créée. Les 500 000 euros nécessaires au chantier ont été trouvés.
Des trous, sortes de terriers, ont été creusés dans le sol de toute la commune pour rejoindre la carrière souterraine.

Un chantier titanesque

Depuis un peu plus d'un mois, des tuyaux serpentent dans les rues et ils acheminent le béton pour combler en urgence la carrière, par 2000 m3 de béton. Une usine à béton a même été installée dans le village.
Six espèces de chauve-souris, dont deux protégées par l'Europe ont été découvertes dans ces carrières, et il a fallu aménager les travaux pour ne pas perturber leur habitat.
Ecoutez Gilles Morvan, Directeur Général adjoint du Conseil départemental de l'Orne, qui pilote ces travaux:

Les habitants respirent

Normalement, les habitants vont pouvoir rentrer chez eux d'ici la fin de ce mois d'octobre 2016. S'il y a un an, tous étaient abattus, ils commencent à retrouver le moral, comme Jean-Louis Mouteau, l'un des trois propriétaires qui reste expulsé de sa maison jusqu'à la fin des travaux de comblement de la carrière:

A LIRE AUSSI.


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

Normandie Matin avec Nolwenn et Charles