Tendance Ouest

Primaires de la droite et du centre : pour qui roulent les élus du Calvados ? Actu

Jean-Léonce Dupont, Nicole Ameline et Romain Bail soutiennent des candidats différents.

Primaires de la droite et du centre : pour qui roulent les élus du Calvados ?

20h09 - 21 septembre 2016

L'information est tombée à la mi-journée, mercredi 21 septembre 2016. Ils seront sept candidats à se présenter aux primaires de la droite et du centre, les 20 et 27 novembre prochains. Dans le Calvados, pour qui roulent les élus ? Tour d'horizon.

Mis à jour jeudi 22 septembre, à 17h

À Caen, le maire (Les Républicains), Joël Bruneau a fait savoir jeudi 22 septembre qu'il votera pour François Fillon. Un choix qui n'est "fondé ni sur une appréciation de personnes, ni sur un positionnement de carrière", indique-t-il. "Je voterai Fillon parce qu'il présente le projet le plus travaillé, le plus abouti, le plus construit pour relever notre pays (...), parce que ses engangements sont tenables (...), parce qu'il est constant dans ses positions".

L'adjointe du maire de Caen en charge de l'éducation, Amandine François (Les Républicains), soutient elle François Fillon. "Je pense que c'est l'homme qu'il nous faut pour mener à bien un projet pour la France, pour enclencher les réformes. Cela fait de longs mois qu'il travaille, à la rencontre des Français. Il fait de la politique humaine. C'est dans ses propos que je me retrouve".

A Ouistreham, Romain Bail (Les Républicains) roule pour Bruno Le Maire, seul candidat selon lui "qui incarne le renouveau dont la France a besoin". "Les Français demandent de nouveaux visages, de nouvelles pratiques, de nouvelles idées. Cette primaire ne doit pas se résumer à un duel entre un ancien Président de la République et un ancien Premier Ministre".

Nicole Ameline, députée du Calvados (Les Républicains) a elle parrainé Nathalie Kosciusko-Morizet, seule femme candidate dans cette primaire de la droite et du centre. Mais l'élue soutient la candidature de l'ancien président de la république, Nicolas Sarkozy

Jean-Léonce Dupont, président du département du Calvados (Nouveau centre), n'a lui pas encore annoncé publiquement son soutien, un brin désabusé par l'absence d'un candidat centriste dans cette primaire. "Je me demande si ce moment d’un choix ouvert des candidats à la candidature pour la future élection présidentielle est une procédure heureuse et souhaitable. Elle n’est pas ce « grand moment de vie démocratique » tant vanté par certains et elle risque bien de très vite provoquer le ras-le-bol de nos concitoyens. Elle oppose dans des luttes fratricides des ambitions individuelles, à grands coups de promesses et de surenchères pour « faire le buzz » médiatique".

A Hérouville Saint-Clair, le maire Rodolphe Thomas (MoDem) a indiqué à Tendance Ouest qu'il appuiera la candidature du plus centriste des candidats de droite : Alain Juppé. "Je n'ai pas trouvé d'autres voies que celle-ci. C'est un homme d'expérience, intègre. Il faudra qu'il sache s'entourer de quadra et de quinqua dans son gouvernement".

 

A LIRE AUSSI :

Réagir à l'article

Articles sur le même thème