Tendance Ouest

Comment une adolescente de 16 ans a monté un véritable business en Chine ? Actu

Un an seulement après son démarrage, la jeune fille a déjà gagné près de 57.000 euros.

Comment une adolescente de 16 ans a monté un véritable business en Chine ?

17h10 - 09 septembre 2016 - par F.

A 16 ans, elle a gagné 57.000 euros en seulement un an ! ...

Beau Jessup, jeune anglaise de 16 ans, est à la tête du site web SpecialName.cn. Le concept ? Donner de l'inspiration aux nouveaux parents de bébé chinois qui souhaitent appeler leur bébé par un prénom anglais.

En effet, en Chine, les parents nomment de plus en plus souvent leur enfant avec un premier prénom traditionnel chinois écrit en sinogramme (et qui figure sur leurs papiers d'identité), et un second anglais. La nécessité de ce second prénom va devenir à l'avenir, presqu'une obligation pour éviter les ennuis administratifs. A l'air du tout informatique, il devient extrêmement difficile de remplir le moindre formulaire avec un prénom traditionnel chinois.


Tout est parti d'un voyage en Chine :


La jeune Beau explique le bon filon qu'elle a flairé lors d'une voyage en Chine : "Là bas, on m'a expliqué que ce prénom anglais était vital car on ne peut pas signer un e-mail avec un prénom chinois ou l'entrer dans un formulaire d'inscription à une université britannique. Ce prénom anglais reste généralement pour la vie. J'ai un tas d'exemple où les gens avaient choisi un prénom culturellement inapproprié entendu dans un film ou lu sur le web (comme Gandalf ou Cendrillon). J'ai réalisé qu'il y avait une opportunité à saisir en les aidant à choisir le bon prénom dès le début".

Voilà que l'idée du site a germé dans son esprit. Pour chaque demande reçue, la jeune entrepreneur perçoit 70 centimes d’euro. En échange de quoi, elle envoie aux nouveaux parents trois suggestions possibles, basées sur la personnalité de l’enfant. Elle envoie ensuite un certificat à la famille pour célébrer le tout.

En une année seulement, elle a déjà "renommé" plus de 220.000 bébés, et gagné 57.000 €.

La jeune fille, étudiante, compte utiliser l’argent gagné par son site (soit près de 19.000 euros de revenus mensuels) pour payer ses futurs frais de scolarité universitaire.


LIRE AUSSI :
- Leur bébé naît à Girac (en Charente), ils l'appellent : KENDJI !
- La justice lui interdit d'appeler sa fille Cyanure

Réagir à l'article

Articles sur le même thème