À Rouen, un homme condamné pour violence sur sa fille et sa femme enceinte

Le prévenu cité à comparaitre mardi 29 mai 2018 devant le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) est accusé de violences à l'encontre de son épouse et de sa fille mineure de moins de quinze ans.

À Rouen, un homme condamné pour violence sur sa fille et sa femme enceinte

Il obtient le sursis pour violences sur sa femme enceinte

Par Patrick Joliff

Le couple est marié depuis 2002 mais, en 2014, une première séparation est envisagée tant les différends s'accumulent. Mais les liens sont encore ténus au point qu'une vie commune reprend à leur domicile à Rouen. Début 2016, un enfant à naître doit venir couronner cette réconciliation. Au mois d'août 2016, le prévenu doit partir à l'étranger pour visiter sa famille.

À son retour, il n'est plus le même et, le 14 août 2016, une dispute éclate lorsque son épouse lui reproche d'avoir renoué avec une ex petite amie. Il s'énerve, la réveille dans la nuit et la frappe en lui tirant les cheveux alors même qu'elle est enceinte. Il lui assure qu'il veut divorcer et lui demande d'avorter.

Leur fille, entendant des cris, arrive et s'interpose mais il la frappe également.

Il conteste les faits

Entendu par les policiers, il conteste les faits reprochés en prétendant tout faire et tout payer à la maison.

"Je jure que je ne l'ai pas tapée", ajoute-t-il à la barre avant de rappeler la procédure de divorce qu'il a entamée, pressé qu'elle aboutisse. La victime, entendue à son tour, affirme que les violences à son encontre se répètent régulièrement. Au casier judiciaire du prévenu, une mention figure pour violences. La partie civile déclare : "il n'y a aucun acharnement à accuser le prévenu", tandis que le ministère public admet que "les déclarations de la plaignante sont recevables". La défense du prévenu insiste sur "l'absence de preuves convaincantes apportées au dossier". À l'issue de ses délibérations, le tribunal le condamne à une peine de deux mois d'emprisonnement entièrement assortis du sursis. 

TOP FAITS DIVERS

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES