À Rouen, un député veut redonner de l'éclat aux Fêtes Jeanne d'Arc

Le vendredi 25 mai et le samedi 26 mai 2018, Rouen (Seine-Maritime) s'apprête à rendre hommage à Jeanne d'Arc, comme chaque année. Mais pour certains, comme le député Damien Adam (En Marche), il est temps de redorer le blason de ces festivités.

À Rouen, un député veut redonner de l'éclat aux Fêtes Jeanne d'Arc

Damien Adam et Jean-Pierre Chaline partagent des visions similaires pour l'avenir des Fêtes Jeanne d'Arc.

Par Aurélien Delavaud

Trop formelles, pas assez joyeuses et réservées aux élus et au monde religieux. C'est ainsi que Damien Adam, député En Marche de la circonscription de Rouen (Seine-Maritime), résume les Fêtes Jeanne d'Arc qui animent la ville aux cent clochers chaque année à quelques semaines de l'été. Alors qu'elles pourraient renforcer l'attractivité de la ville et le sentiment d'appartenance des rouennais, selon lui, les célébrations ont perdu de leur superbe au fil des ans et "beaucoup de Rouennais sont déçus de l'envergure de la fête" parce que sa "partie festive et populaire est laissée de côté".

Des propositions pour lancer le débat

Le lundi 14 mai 2018, l'ancien référent départemental d'En Marche a donc décidé de s'impliquer dans ce dossier pour donner envie aux Rouennais et aux élus de relancer la machine à partir de 2020 : "En 2019, les Rouennais auront l'esprit ailleurs avec l'Armada. Deux ans, c'est bien pour tout préparer !" Pour faire réagir les gens et "lancer le débat public", le député fait donc une douzaine de propositions comme étendre les fêtes à d'autres communes de l'agglomération, "créer un grand marché médiéval artisanal" ou "refaire des joutes navales sur le fleuve" au moment du traditionnel jeter de la gerbe de fleurs à la Seine.

Soutenu par Jean-Pierre Chaline, le président du Comité rouennais d'hommage à Jeanne d'Arc, Damien Adam espère maintenant avoir l'appui de la Ville et de la Métropole, "qui pourrait aider au financement, même si la Ville pouvait financer comme elle le fait pour l'Armada si elle en fait une priorité". Mais pour obtenir leur soutien, reste encore à rencontrer Frédéric Sanchez et Yvon Robert pour leur exposer ses arguments !

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES