Ligue 1: Paris s'embourbe à Amiens avant Les Herbiers

Ligue 1: Paris s'embourbe à Amiens avant Les Herbiers

Le PSG et Angel Di Maria, ici marqué par Bongani Zungu, ont été accrochés par Amiens sur sa pelouse, le 4 mai 2018 © FRANCOIS LO PRESTI [AFP]

Le

Il y a aussi eu un match vendredi: dans une journée éclipsée par le retour en France de sa star Neymar, le Paris-SG a été tenu en échec par Amiens (2-2) lors de la 36e journée de Ligue 1, dans un avant-goût de sa finale de Coupe de France face aux Herbiers mardi.

Une silhouette, jogging noir, qui s'engouffre à peine sorti de l'avion privé dans un van: son apparition a été brève, mais Neymar a bien éclairé la fin de semaine du PSG, dans une image qui s'ajoute aux autres, nombreuses, du feuilleton mouvementé de sa blessure.

"Ney" est ainsi de retour dans la capitale, après deux mois de convalescence chez lui au Brésil, où il a été opéré d'un os du pied droit, après sa fracture contractée fin février en Championnat.

Si les chances de le revoir jouer en rouge et bleu sont très minces avant le Mondial (14 juin-15 juillet) avec la Seleçao qui demeure sa priorité, le joueur le plus cher de la planète, acheté 222 M EUR l'été dernier, est attendu pour les célébrations de fin de saison de son club.

Au petit stade de la Licorne, loin du champagne et des confettis, il a fait l'impasse sur le déplacement en Picardie, où ses coéquipiers n'ont pas non plus enfilé leur habit de lumière, tantôt appliqués tantôt dispersés, mais résolument tournés vers le Stade de France.

Car la saison n'est pas encore fini: mardi se profile la finale de la Coupe de France face aux Herbiers (National 1) l'occasion de signer un triplé qui viendrait un peu réchauffer les cœurs après l'élimination en Ligue des champions par le Real Madrid en 8es de finale.

Cavani encore buteur

Amiens, le plus petit budget du Championnat, avec sa défense regroupée, son jeu en contres et son "fighting spirit", semblait la préparation idéale pour les Parisiens, ultra favoris face aux modestes Vendéens mardi.

Paris a bien dominé, marqué, mais le compte n'y est pas. La tête peut-être ailleurs, le PSG a concédé un nul peu glorieux, loin de ses standards habituels.

Après Guingamp dimanche dernier (2-2), c'est la deuxième fois de la saison qu'il enchaîne deux matches de suite sans gagner.

L'inusable attaquant Edinson Cavani, déjà décisif avec un doublé face aux Bretons, dans une situation similaire, quand l'accès au but semblait bouché, a encore marqué, son 28e but en L1 de la saison, en transformant un caviar d'Angel Di Maria (26e).

Christopher Nkunku a plus tard doublé la marque d'une belle frappe enroulée aux abords de la surface (64e). Mais Paris a payé cher ses trous d'air et son manque de réalisme.

Dans une entame de seconde période molle des visiteurs, Moussa Konaté a égalisé une première fois (47e), d'un tir en pivot à la conclusion du beau travail de Thomas Monconduit, laissé libre dans ses mouvements.

Puis, alors que la rencontre filait vers la victoire du PSG, l'attaquant picard a remis les compteurs à zéro une seconde fois (79e) en profitant des poings pas assez fermes d'Alphonse Areola.

Paris a poussé en fin de match, mais Kylian Mbappé a trop croisé sa frappe dans les arrêts de jeu pour rompre le roseau amiénois. Mais l'essentiel est ailleurs pour le PSG: Neymar est de retour!

Résultats de la 36e journée:

vendredi

Amiens - Paris SG 2 - 2

dimanche

(15h00) Saint-Etienne - Bordeaux

(16h30) Lyon - Troyes

(17h00) Toulouse - Lille

Nantes - Montpellier

Metz - Angers

Caen - Monaco

Dijon - Guingamp

Rennes - Strasbourg

(21h05) Marseille - Nice

Galerie photos


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques