JO-2018: pour Fourcade "les conditions vont redistribuer les cartes" du biathlon

JO-2018: pour Fourcade "les conditions vont redistribuer les cartes" du biathlon

Martin Fourcade, roi du biathlon et porte drapeau de la délégation française aux Jeux de Pyeongchang, répond aux questions des reporters sur place, le 8 février 2018 © FRANCK FIFE [AFP]

Le

Avant son entrée en lice aux JO-2018 dimanche lors du sprint, le roi du biathlon Martin Fourcade, porte-drapeau de la délégation française, a estimé jeudi que les conditions météorologiques extrêmes (froid et vent) risquaient de "redistribuer les cartes".

Q: Avez-vous conscience qu'une partie de l'objectif de 20 médailles pour la France repose sur vos épaules?

R: "Je ne vais pas dire que je vais ramener 6 médailles parce que c'est quelque chose qui n'a jamais été fait et que je n'ai jamais réussi aux jeux Olympiques. Donc ce serait stupide de parler de ça. L'objectif est d'évoluer à mon meilleur niveau et si c'est le cas, il y aura des récompenses. On a des conditions qui vont être compliquées pour les deux premières courses et qui vont déjà décider d'un tiers de nos compétitions. Si on arrive à franchir cette étape-là, on pourra se mettre à rêver à beaucoup de choses. Et si ce n'est pas le cas, il faudra être solide pour arriver à rebondir."

Q: Cette saison est marquée par votre rivalité avec Johannes Boe. A quoi pouvez-vous la comparer?

R: "Ce n'est pas mon rôle de la comparer à d'autres sports. C'est une vraie chance pour le biathlon et une obligation pour moi d'être performant à chaque fois parce que je sais que je dois être à mon meilleur niveau pour le battre. Cette affiche-là fait rêver, moi y compris. Ce duel-là me motive. Mais je suis persuadé et je mets ma main à couper que ce ne sera pas le résultat du sprint parce qu'on est aux jeux Olympiques et que les conditions vont redistribuer les cartes. On connait l'importance des conditions en biathlon, la porte sera ouverte pour beaucoup plus d'athlètes que Johannes et moi."

Q: Dans quel état mental êtes-vous?

R: "On commence à avoir envie d'y aller. Jusque-là, j'étais plutôt serein et très content d'être là. J'étais content d'avoir quelques jours pour pouvoir m'acclimater."

Q: Comment analysez-vous votre incroyable régularité (18 podiums d'affilée en Coupe du monde)?

R: "C'est une très grande fierté. C'est un exploit qui devient banal alors que ce n'est absolument pas normal de faire autant de podiums d'affilée. Mes coéquipiers de l'équipe de France me chambrent en disant que la série va s'arrêter dimanche mais j'ai à cœur de leur démontrer le contraire. Au pire, je me rabattrai sur le fait que l'on n'est pas en Coupe du monde."


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques