Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Habitat partagé : une première en Normandie d'ici 2018

Habitat partagé : une première en Normandie d'ici 2018

C'est sur ce terrain, derrière l'ancienne école Calmette de Caen (Calvados) que l'immeuble en habitat partagé verra le jour. Sur notre photo, Eric Le Massonet  et Joël Gernez, futurs occupants.

Le
Par :

A Caen (Calvados), un immeuble d'un genre nouveau doit bientôt voir le jour. Ses futurs résidents : des engagés de l'habitat partagé. Récit.

Ensemble, chacun chez soi. C'est le leitmotiv de l'association Eco habitat partagé Calmette qui porte le projet, au sein du quartier Clémenceau de Caen (Calvados), de voir bientôt sortir de terre un immeuble d'un genre nouveau: chacun y sera propriétaire de son logement mais les voisins partageront plus qu'un simple palier. "Tout est fondé sur un système d'entraide. C'est un état d'esprit", explique l'un des futurs occupants, Joël Gernez. Buanderie, atelier, une salle de convivialité de 63 m2, "peut-être une voiture" et un jardin seront mutualisés. Ce dernier espace de 580 m2 pourrait même, à terme, être accessible aux futurs résidents d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes qui pourrait voir le jour dans les années à venir à proximité.

La Ville attentive à la démarche

Soutenu par Caen la mer habitat, le projet se veut mixte. La moitié des seize propriétaires doit en effet être éligible au prêt social location-accession (PSLA). "Beaucoup de gens pensent qu'on va vivre les uns sur les autres, pas du tout. C'est très très libre." Le permis de construire devrait être déposé en novembre. "Il faut compter six mois pour l'obtenir puis 15 à 18 mois de travaux. Nous espérons emménager à la fin de l'été 2018." A la Ville, on prête aussi un oeil attentif à la démarche. "Ce sont des initiatives que nous souhaitons voir se développer même s'il faut l'admettre: ce sont des projets complexes à mener", résume Sonia de la Provôté, adjointe au maire chargée de l'urbanisme, de l'habitat et du renouvellement urbain. À Louvigny, il a fallu aussi plusieurs années pour voir émerger un éco-lotissement où vivent aujourd'hui treize familles, dans treize maisons construites en bois et isolées avec de la paille. "Nous en avons une quatorzième, qui dispose d'une salle commune et de deux chambres", présent Christian Delabie, l'un des résidents. Chacun dispose aussi d'une parcelle de jardin et a la jouissance d'un grand terrain commun d'environ 1 500 m2. Un endroit bucolique, propice à l'échange entre voisins. "Ici, ce ne sont que des propriétaires occupants. Le plus jeune à la trentaine. Jacqueline, la plus âgée, a 81 ans."

À Colombelles, les premiers locataires d'une résidence pas comme les autres ont, eux, emménagé au mois de juillet dernier. Au total, 37 logements du bailleur Les foyers normands. Buanderie et terrasse avec carrés potagers sont mutualisées. L'immeuble dispose aussi deux chambres pour l'accueil ponctuel de visiteurs. "Six logements n'ont pas encore été attribués", indique Julie Dubois, en charge de la communication. Critère essentiel pour y prétendre: avoir un goût certain pour le "vivre ensemble" et l'envie de développer avec ses voisins des projets de tout ordre (artistique, social, environnemental etc.).


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques