Tendance Ouest

Orne : baisses de salaires et des primes d'ancienneté chez les 900 salariés de l'Adapéi ? Actu

Le torchon brûle entre la direction de l'Adapéi de l'Orne et la CGT Santé.
© Tendance Ouest

Orne : baisses de salaires et des primes d'ancienneté chez les 900 salariés de l'Adapéi ?

19h01 - 12 septembre 2016 - par E.M

Abandonner une partie de son salaire, ou son ancienneté : 30 à 50 euros par mois, c'est ce qu'a proposé l'association Adapéi de l'Orne, qui gère une vingtaine d’établissements de « travail adapté », pour les travailleurs handicapés et qui est en situation financière tendue.

L'association Adapéi de l'Orne a organisé pendant l'été un référendum auprès de ses 900 salariés ; celui-ci proposait de maintenir le plein emploi, contre des baisses de rémunération.

Seuls 7 % des salariés y ont répondu positivement, et ce lundi 12 septembre 2016, la CGT-Santé a adressé une lettre ouverte aux salariés et aux usagers de l'Adapéi, aux élus, à l'Agence régionale de Santé, et à la direction de l'association.

Le syndicat y parle de « faillite dans la gestion ».

Emmanuel Maillard, secrétaire de l'action sociale, à la CGT de l'Orne :

L'Adapéi reconnaît une situation économique préoccupante, avec un déficit de 750.000 euros. L'association évoque des mesures transitoires d'urgence de septembre 2016 à décembre 2018, pour éviter des licenciements économiques. La direction précise que des discussions sont engagées avec les organisations syndicales, et que les mesures annoncées ne sont ni arrêtées, ni exhaustives.

En mars 2015 déjà, les personnels craignaient des licenciements.

 

Commentaires

  1. Leroy
    14 septembre 2016 , 21:02

    Les salariés du social sont abusés dans tous les secteurs, c'est insupportable, c'est aussi une menace, bien qu' indirecte aux usagers des services

    Signaler un contenu illicite
  2. bertin
    15 septembre 2016 , 14:32

    Je suis de nuit a l'adapei et nous ne sommes pas payees pour notre travail de nuit. Je fus reprise avec une ancienneté de 7 ans qui fus recalculee derriere mon dos a 5 ans en 2014 et je n'ai toujours pas le droit a mes jours d'ancienneté. .. je gagne 1350 € net avec mes 23 heures de primes des weekend et heureusement si non je gagnerai net 1020 €

    Signaler un contenu illicite
  3. Ver
    16 septembre 2016 , 21:07

    C'est une honte mais que font les pouvoirs publiques? les financeurs?? sous prétexte que l'association emploie 900 salariés!! au bout de la chaine il y a les personnes vulnérables. Souffrance au travail...harcèlement...sont des pratiques de management quotidiennes de cette association.

    Signaler un contenu illicite

Réagir à l'article

Articles sur le même thème