Tendance Ouest

Consultation en Normandie : les habitants choisissent leur train rêvé Actu

Jean-Baptiste Gastinne et Hervé Morin lancent une grande consultation sur les trains auprès des Normands.
© Tendance Ouest.

Consultation en Normandie : les habitants choisissent leur train rêvé

16h18 - 07 septembre 2016 - par L.D

Le président de la Région Normandie Hervé Morin a présenté, ce mercredi 7 septembre 2016 à Rouen (Seine-Maritime), la grande consultation lancée ce jour auprès des Normands pour qu'ils choisissent le train de leur rêves. Design, services rendus, confort intérieur... A vous de choisir. Pour rappel, 40 nouveaux trains vont arriver d'ici 2020 sur les lignes Intercités de la région.

L'histoire entre la nouvelle Région Normandie et le ferroviaire a franchi un nouveau cap. Celui-ci est plutôt de l'ordre du symbolique. Après qu'ait été acté, en avril 2016 au Mont-Saint-Michel (Manche) le transfert de l'Etat à la Région de la gestion de cinq lignes intercités régionales en contrepartie d'un investissement étatique de 720 millions d'euros pour acquérir 40 trains neufs sur les lignes Paris-Rouen-Le Havre et Paris-Caen-Cherbourg, la Région a lancé mercredi 7 septembre 2016 à Rouen (Seine-Maritime) une consultation auprès des Normands pour qu'ils choisissent le train de leurs rêves.

Design, services, confort : une consultation à choix multiples

Via un questionnaire en ligne ici, les Normands peuvent donc indiquer leurs préférences. Jean-Baptiste Gastinne, vice-président aux transports, énumère les choix offerts aux Normands :

0:00
0:00

La consultation durera environ deux mois. Ensuite, les résultats seront récoltés et pris en compte. Mais seront-ils seulement consultatifs ou engageront-ils les élus à les respecter ? Pour Jean-Baptiste Gastinne, tout est une question de participation :

La commande passée à la fin de l'année

Après la fin de la consultation viendra le temps de la commande. Pour cela, la Région doit attendre la remise d'une étude menée par la SNCF et qui doit permettre de vérifier que quelque soit le gabarit du futur train, il puisse bien croiser n'importe quel autre train à la sortie de la gare Saint-Lazare. L'étude, qui devait être rendue fin août, ne le sera finalement que fin septembre. De cette étude dépendra notamment le choix du constructeur. "Cette dernière question tranchée, nous serons en mesure de commander des trains à la SNCF avant la fin de l'année pour une mise en service en 2020, au moment où la Région prendra la gouvernance des trains Intercités", annonce Hervé Morin. Jean-Baptiste Gastinne, lui, précise que dans le meilleur des cas, les premiers des 40 trains neufs pourraient arriver fin 2019 et que la totalité sera livrée courant 2021.

Pratique. Le questionnaire est en ligne ici. Vous pouvez d'ores et déjà y répondre.


LIRE AUSSI.

 

Réagir à l'article

Articles sur le même thème