En ce moment : OH MY GOD - ADELE Ecouter la radio

Le 65ième Grand Pardon célébré à Granville

Mgr Laurent Le Boulc'h a présidé la fête maritime et religieuse dans la cité balnéaire de Granville. Le soir il a jeté la couronne de fleurs en mer en souvenir des péris en mer.

Le 65ième Grand Pardon célébré à Granville

L'origine du grand Pardon de Granville

Chaque année, au mois de juillet, le « Grand Pardon » de Granville attire une foule « d’un beau coefficient » 1500 à 2000 participants. A cette occasion une messe est célébrée en plein air sur le port de la cité balnéaire. L’après-midi, c'est la bénédiction de la mer suivie de la couronne de fleurs jetée en mer en mémoire des péris et disparus en mer. Le soir, une procession aux flambeaux se dirige vers l'église Notre Dame du Cap-Lihou.

Dans le sillage des pardons Bretons ?

Certains ont voulu trouver cette tradition dans les « pardons » bretons qui célèbrent le départ en grande pêche; certes, Granville est allée pendant plus d'un siècle sur les bans de Terre-Neuve, mais le départ se fêtait au Carnaval. D'autres y ont vu une fête des métiers et corporations.

A vrai dire, la coutume du «Grand Pardon» de Granville n'est pas très ancienne. L’année 2014 sera le 65ième numéro. Cette fête mariale est née dans des circonstances exceptionnelles. Il y a donc un peu plus de soixante ans, durant les années 1940-44, la France subissait l'occupation étrangère. Granville, que sa qualité de port et sa situation sur la Manche, en face de l'Angleterre, désignait comme un point stratégique se vit alors gratifiée de nombreux contingents militaires de toutes armes, et son port reçut jour et nuit de nombreux navires.

Un Pardon aux couleurs de libérations.

(....) Si l'amour de Marie est dans ton cœur gravé. En passant ne t'oublie de lui dire un « Ave Maria». Voilà pourquoi, tous les ans, le dernier dimanche de juillet, en souvenir de cette Libération triomphale, la foule se presse à Granville derrière la statue de Notre-Dame du Cap-Lihou installée dans une barque poussée par des sauveteurs en mer (S.N.S.M.) et monte en chantant le cantique Marial jusqu'à l'église Notre-Dame qui l'accueille une fois de plus : c'est ainsi que Granville célèbre son « Grand Pardon » en mémoire aussi des disparus et des péris en mer.

Pardon de Chausey

Un regard sur l’Archipel de Chausey

Chausey est un quartier insulaire du pays granvillais et donc de la paroisse St Clément. Son archipel se découvre au gré des coefficients : pécheurs, plaisanciers ou touristes viennent naviguer, marcher, méditer. Sa beauté fragile et son côté « effet-mer » de sa flore, est agrémentée par la musique de sa faune. Une belle partition musicale à écrire et à chanter comme une hymne offerte à son créateur.

Diversité de cailloux avec ses toponymes, diversité de sa population avec ses pseudonymes. Telles des pierres vivantes chacun apporte sa sensibilité et son caractère maritime à ce site unique. Si les cailloux pouvaient parler ils nous conteraient leur contribution à l’édification de monuments comme le Mont St Michel, St Malo, Paris et autres cités comme Londres.

L’histoire de l’archipel fait aussi mémoire des disparus et des péris en mer. Ses iliens depuis des siècles ont inscrits leur passage sur le sable et dans le granit. Mais cette beauté fragile ne doit pas faire oublier les vies et les embarcations qui reposent au fond des mers et des océans. Marie « Etoile de la Mer » et le Saint Patron des pécheurs :St Clément sont alors invoqués.

Son Pardon

Le Pardon de Chausey s’inscrit dans cette mémoire en communion avec les défunts et les vivants. L’Eucharistie est célébrée sur le sable du littoral, dans l’anse des Blainvillais, suivie de la bénédiction de la mer et des embarcations, c’est l’occasion pour plus de 400 personnes d’exprimer que l’amour et le pardon sont plus forts que la mort. Sa datation reste encore imprécise mais cela n’enlève rien à la qualité de la prière vécue.

L’espérance et la foi chrétienne résonnent ainsi sur les cailloux chausiais. Ainsi tous les 15 août –fête de l’Assomption de la vierge Marie- la statue de Notre Dame de la victoire est portée dans son doris depuis la chapelle jusqu’à la cale au rythme de l’accordéon et des « Je vous salue Marie ». Des enfants accompagnent la procession avec des maquettes de canots chausiais, de doris. Cette année Mgr Laurent Le Boulc’h, évêque du diocèse de Coutances, Avranches, présidera la fête des Pardons de Granville et des îles de l’archipel de Chausey.

 Jean-Luc Lefrançois

Ecouter Gilbert Bordes passionné par la voile, la mer et le violon en piste 1

et Mgr Mgr Hippolyte Simon Archevêque de Clermont en piste 2



Le 65ième Grand Pardon célébré à Granville



Le 65ième Grand Pardon célébré à Granville

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le 65ième Grand Pardon célébré à Granville