En ce moment : REVIVAL (TROY REMIX) - GREGORY PORTER Ecouter la radio

Avec le froid, les légumes d'hiver persistent et signent !

Les dix premiers jours du printemps n'avaient jamais été aussi froids. Du coup, dans l'assiette, les légumes d'hiver sont toujours là !

Avec le froid, les légumes d'hiver persistent et signent !

Record battu à Cherbourg : comme sept autres villes en France, le port du Cotentin n'avait jamais connu un début de printemps aussi froid. 1,5 degré en dessous des températures de saison en moyenne, les dix derniers jours de mars. Une météo d'hiver... et des étals d'hiver ! Les récoltes ont beaucoup souffert après l'épisode neigeux de la semaine du 11 mars. Quand ce ne sont pas les serres qui ont cédé sous le poids de la neige, c'est le dégel qui a inondé les cultures.

Autre point : les consommateurs eux-mêmes sont restés en hiver ! "On écoule toujours bien les poireaux, les carottes, les oranges, les clémentines..." énumère Marc Drouet, maraîcher à Cherbourg. Des fruits et légumes qui devraient avoir disparu des rayons depuis une quinzaine de jours.

Printemps en retard et prix élevés

Pourtant, certains produits d'été sont déjà là. "Nous avons de beaux melons... Mais comme il fait froid les gens ne mangent pas dehors, n'ont pas envie d'acheter ces fruits. On a vendu des fraises pendant le week-end de Pâques... Mais bien moins que les autres années à la même époque."

Marc Drouet, qui travaille avec des producteurs locaux, alerte cependant sur les prix des produits d'été, qui risquent d'être très élevés d'ici quinze jours. "On se sait pas si la qualité sera au rendez-vous, et si elle l'est, à quel prix" explique-t-il, rappelant qu'il n'était pas rare, déjà l'an passé, de voir des cerises à 7,50 euros le kilo, ou des fraises gariguettes à 5,95 euros la barquette.

Des bourgeons tardifs

Du côté des jardins aussi, le printemps tarde à arriver. A Cherbourg, les jardins publics ont pour la plupart rouvert pour le week-end de Pâques. "La nature est en retard cette année, les bourgeons sont plus petits", explique Dominique Poirier, chef du service embellissement de la ville. Après la neige, il a fallu ramasser les branches tombées, prendre soin des arbustes.

Ce mardi 2 avril, le parc des Ravalet se faisait une beauté avant l'arrivée de premiers croisiéristes, prévue mercredi. "Le point positif, c'est qu'avec le soleil, c'est agréable de monter en rappel dans les arbres pour tailler les branches", indiquent les jardiniers.

BONUS AUDIO : Marc Drouet, gérant de "Au quatre saisons" à Cherbourg

Galerie photos
Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Avec le froid, les légumes d'hiver persistent et signent !