En ce moment : GLORIOUS - ANDREAS JOHNSON Ecouter la radio

Caen–Istres est devenu bien plus qu'un joker

Le Stade Malherbe a l'occasion d'effacer en un match les effets pour le moins négatifs du revers concédé à Guingamp vendredi 15 mars (1-0).

Caen–Istres est devenu bien plus qu'un joker

Qualifiée de "joker" par Patrice Garande avant le déplacement en Bretagne, la réception d'Istres change de statut et devient particulièrement importante. Si les Caennais parviennent à la bonifier, ils reviendront à égalité avec l'En Avant, trois longueurs derrière Nantes. Si, en revanche, ils concèdent une deuxième défaite de suite, ils resteront au pied du podium avec autant de points qu'Angers et seulement un de plus que Nîmes. Sans compter les répercussions morales qu'aurait pareille contre-performance face à une équipe positionnée en deuxième moitié de tableau.

La pression arrive

Caen doit faire face à une pression inhabituelle dans cette Ligue 2 traversée plutôt sereinement jusqu'à présent. Les Malherbistes n'ont pas le droit à l'erreur, même si neuf matchs resteront à disputer dans ce championnat et que les choses seront évidemment amenées à évoluer. "J'ai aimé la réaction des joueurs après le match, confiait Patrice Garande à Guingamp. Le capitaine a tout de suite demandé à ses partenaires de relever la tête. Par rapport à l'immense déception, j'ai senti tout de suite une prise de conscience chez les joueurs que ce n'était pas fini."

Caen, qui n'a jamais perdu deux matchs de suite cette saison, a toujours montré sa force de caractère. Istres ne semble pas en mesure, à lui seul, de mettre fin à cette bonne habitude. Les Provençaux ne pointent qu'au douzième rang du classement et souffrent d'une attaque en berne. Le seul but qu'ils ont inscrit lors de leurs neuf dernières rencontres était contre Sedan, dernier décroché de Ligue 2.

A l'aller, Caen s'était imposé 4-0. "Contrairement à beaucoup d'autres équipes venues à d'Ornano, c'est vraiment une équipe joueuse, avance Patrice Garande. Elle est capable de poser des problèmes à n'importe qui et aura sans doute une petite revanche à prendre." Il faudra beaucoup de bonne volonté aux Istréens pour contrer une formation restant sur sept victoires et une défaite au stade d'Ornano…

Recevez l'actualité gratuitement
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen–Istres est devenu bien plus qu'un joker