Regards croisés sur l'architecture et la liturgie

Regards croisés sur l'architecture et la liturgie
Le
Par : Jean-Luc Lefrançois

Benoit de Sagazan, rédacteur en chef du monde la Bible et Dominique Pierre, rédacteur en chef de Chantons en Eglise sont les invités de Tendance Confidences. Avec eux c'est un voyage au cœur du patrimoine, de l'archéologie et de la musique sacrée.

La Bible

La sagesse Biblique en quelques mots

Par « Dame Sagesse » on désigne généralement la figure de la Sagesse telle qu’elle apparaît dans quelques livres ou passages bibliques (Proverbes 1–9 ; 31 ; Job 28 ; Baruch 3,9–4,4 ; Siracide ; Sagesse). Si la personnification littéraire est un phénomène relativement courant dans les textes bibliques, celle de la sagesse est plus étonnante, puisqu’elle se développe jusqu’à attribuer à cette figure une identité unique en relation à la divinité Yhwh : créée par lui, elle demeure à ses côtés dans la création et l’histoire. La question littéraire devient ainsi théologique et les concepts d’immanence, de transcendance ou même d’hypostase ont parfois été proposés pour la définir, sans oublier les nombreuses tentatives qui l’assimilent à quelque divinité antique connue ou aujourd’hui oubliée.

L'archéologie ou la mémoire des pierres

Le renouvellement des données, à la lumière des nombreuses découvertes archéologiques et textuelles, nécessite de regarder la figure de la sagesse dans la fluidité des textes et des traditions. Avant de conceptualiser la représentation de la sagesse, il faut d’abord considérer les époques et les milieux d’émergence de ses différents témoins, les influences et les échanges possibles et souvent évidents avec les traditions mésopotamiennes, égyptiennes et grecques. À la lumière de ces sources, ce n’est pas tant une figure uniforme qui se dégage qu’une figure fluctuant selon les contextes et offrant, de manière unique et évolutive, une autre façon de représenter le divin. Ainsi, les arguments qui la définissent peuvent-ils se suivre et éventuellement s’opposer. Elle devient alors le fil conducteur d’un dialogue ainsi que d’un débat historique et religieux.

Site de la revue "Le Monde de la Bible"

Découvrir la Bible et la Liturgie Chrétienne

Le christianisme est une source inépuisable d’inspiration artistique : les siècles passés témoignent d’une abondante créativité. Peintres, sculpteurs, musiciens, architectes, orfèvres, maîtres-verriers, artisans, menuisiers… ont légué des œuvres multiples au cours des âges.

Aujourd’hui, l’Église continue à faire appel aux artistes pour qu’ils contribuent, à travers le message de la Révélation chrétienne, à rendre saisissable dans le langage des formes et des figures, le monde invisible, le « mystère de la Foi » et le réalisme de l’incarnation.

L’art sacré occupe une place prépondérante au service de l’évangile : qu’il s’agisse de restaurer ou de sauvegarder le vaste patrimoine religieux appartenant directement ou indirectement à l’Église ou de faire appel à des artistes contemporains pour édifier, aménager des lieux de culte en application des normes en vigueur, pour célébrer sa foi ou enrichir sa liturgie.

La liturgie, intégrant tout l’humain pour le donner à Dieu, ne pouvait manquer de donner une large place à l’expression musicale, si capable de donner toute leur portée aux paroles sacrées et aux sentiments qu’elles inspirent, tout en étant facteur d’unité pour l’assemblée qui chante ou qui écoute. Le deuxième concile du Vatican souligne cette place privilégiée de la musique dans la liturgie : « La tradition musicale de l’Église universelle a créé un trésor d’une valeur inestimable qui l’emporte sur les autres arts, du fait surtout que, chant sacré lié aux paroles, il fait partie nécessaire ou intégrante de la liturgie solennelle » (Constitution sur la sainte Liturgie, n° 112 et sui­vants).

Le chant sacré catholique et la Liturgie

Le christianisme est une source inépuisable d’inspiration artistique : les siècles passés témoignent d’une abondante créativité. Peintres, sculpteurs, musiciens, architectes, orfèvres, maîtres-verriers, artisans, menuisiers… ont légué des œuvres multiples au cours des âges.

Aujourd’hui, l’Église continue à faire appel aux artistes pour qu’ils contribuent, à travers le message de la Révélation chrétienne, à rendre saisissable dans le langage des formes et des figures, le monde invisible, le « mystère de la Foi » et le réalisme de l’incarnation.

L'art sacré

L’art sacré occupe une place prépondérante au service de l’évangile : qu’il s’agisse de restaurer ou de sauvegarder le vaste patrimoine religieux appartenant directement ou indirectement à l’Église ou de faire appel à des artistes contemporains pour édifier, aménager des lieux de culte en application des normes en vigueur, pour célébrer sa foi ou enrichir sa liturgie.

La liturgie

La liturgie, intégrant tout l’humain pour le donner à Dieu, ne pouvait manquer de donner une large place à l’expression musicale, si capable de donner toute leur portée aux paroles sacrées et aux sentiments qu’elles inspirent, tout en étant facteur d’unité pour l’assemblée qui chante ou qui écoute. Le deuxième concile du Vatican souligne cette place privilégiée de la musique dans la liturgie : « La tradition musicale de l’Église universelle a créé un trésor d’une valeur inestimable qui l’emporte sur les autres arts, du fait surtout que, chant sacré lié aux paroles, il fait partie nécessaire ou intégrante de la liturgie solennelle » (Constitution sur la sainte Liturgie, n° 112 et sui­vants).

La liturgie et le chant


0:00
0:00
 



1234
Votez pour votre groupe préféré Papillons de Nuit
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques