Yvon Robert, le super adjoint redevenu maire

Par T.B

12h25 - 09 juillet 2012

C’est le visage presque grave, sérieux, qu’Yvon Robert a retrouvé le fauteuil de maire de Rouen, vendredi 6 juillet, plus de onze ans après l’avoir quitté.

Une "promotion" sans surprise, après la démission forcée de Valérie Fourneyron. A 62 ans, Yvon Robert reprend donc les manettes, après avoir dirigé la mairie de 2001 à 2008.

"Logique de continuité"

Enarque, conseiller auprès de différents ministres sous François Mitterrand, il fut inspecteur général de l’administration de l’éducation. La Seine-Maritime le découvre en 1989, lorsqu’il devient adjoint au maire de Grand-Quevilly. Il faut dire qu’à cette même époque, il est conseiller au cabinet du Président de l’Assemblée nationale, un certain... Laurent Fabius.

Son ascension politique est rapide : en 1995, il est élu maire de Rouen ; en 2000, président de la communauté d’agglomération de Rouen. En 2004, il s’offre un nouveau mandat : conseiller général.

Le revoilà donc maire de Rouen, après quatre ans en tant que premier maire-adjoint à l’influence énorme. Sa spécialité : les questions d’urbanisme. Homme de dossiers, Yvon Robert affirme aujourd’hui se placer "dans une logique de continuité absolue". L’inverse eût été étonnant.