Motard tué dans une collision : une septuagénaire jugée à Caen

Par J.B

16h20 - 03 octobre 2017

La septuagénaire tue un jeune motard de 22 ans - Joëlle Briant

À 7h30 du matin, vendredi 15 juillet 2016, une conductrice arrivant de la commune de Beaulieu, au sud-ouest de Caen (Calvados) s'engage sur l'axe Vire-Caen et coupe la route à un motard qui heurte son véhicule de plein fouet et décède sur le coup. La responsable de l'accident, âgée de 70 ans au moment des faits, a comparu mardi 3 octobre 2017 devant le tribunal de grande instance de Caen.

Mardi 3 octobre 2017 le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) a jugé une femme âgée de 71 ans. Elle devait répondre d'homicide involontaire, dû à un refus de priorité sur l'axe Vire-Caen, le vendredi 15 juillet 2016 au matin.

Mauvaise appréciation des distances ?

Il est 7h30 ce jour-là. La conductrice est sur le point de regagner un axe prioritaire et marque l'arrêt au stop. Il y a un léger brouillard. Elle voit bien le phare d'une moto mais pense avoir le temps de passer. Au moment où elle s'engage, l'engin plus près qu'elle ne l'avait anticipé, heurte violemment son véhicule. Le jeune motard, âgé de 22 ans, décède immédiatement.

Pas le profil d'un délinquant de la route

La prévenue a passé son permis en 1968 et n'a jamais commis aucune infraction. "Elle n'a pas le profil d'un délinquant de la route, constate le procureur, c'est un accident tragique qui peut arriver à n'importe qui. Il est vrai qu'elle n'aurait pas dû prendre le risque de redémarrer lorsqu'elle a vu le phare de la moto." Une peine symbolique est requise : suspension d'un an de permis et amende de 300 euros (pour le refus de priorité).

La défense rétorque que le jeune homme non plus n'avait pas le profil d'un mauvais usager de la route. "Il était sérieux et ne roulait pas trop vite. Il est évident qu'elle aurait dû marquer le stop jusqu'à ce qu'il passe. Il y a eu inattention ou mauvaise évaluation de la distance."

Elle écope de 12 mois de suspension de permis, dont 6 mois avec sursis et de 300 euros d'amende.