Basket-ball (LFB). L'USO Mondeville a présenté son collectif 2017/2018

14h35 - 22 septembre 2017

De Gauche à droite : Berkani, Mosengo-Masa, Djekoundade, Chassé, Boucher, Hirigoyen, Tadic, Hejdova, Nauwelaers, Gaucher. - Léa Quinio

Ce jeudi 21 septembre 2017, l'USO Mondeville Basket (Calvados) a organisé une soirée de présentation de son équipe élite à ses partenaires. L'occasion de découvrir le nouveau collectif et les nouvelles tenues des joueuses...

En présence de nombreux partenaires, l'USOM a présenté ce jeudi 21 septembre 2017 à la Médiathèque Quai des Mondes de Mondeville (Calvados), l'ensemble du collectif qui évoluera en Ligue Féminine de Basket cette saison. "C'est toujours un réel plaisir de travailler au sein de ce club. Le centre de formation est au coeur du projet depuis des années car c'est ce qui nous porte souvent vers le haut", se satisfait Romain Lhermitte, en début de cérémonie. [son1] Entamant sa cinquième saison à la tête de l'équipe, le coach mondevillais a livré une petite touche personnelle pour chacune des joueuses de l'équipe professionnelle. Le collectif 2017-2018 Sarah Bouchet et Camille Hirigoyen, venues tout droit du centre de formation du club en sont les premières élues. Faisant preuve "d'abnégation" pour l'une, et "d'énergie incroyable" pour l'autre, selon leur coach, les jeunes "pépites" ont auront beaucoup à apprendre pour leur première saison en LFB. La camerounaise Kelly Chassé, qui avait fait quelques apparitions la saison dernière vient compléter la liste. Suivent ensuite la jeune serbe Ana Tadic puis l'ancienne ifoise Myriam Djekoundade. La recrue belge Heleen Nauwelaers, qualifiée de "sniper à 3 points" par son entraîneur, sera une vraie combattante parmi le collectif, au même titre que la tchèque Romana Hejdova, présentée comme le "clown" du groupe. Entre jeunesse et expérience L'une des plus anciennes du club a ensuite fait son apparition, en la personne de Katia-Mosengo Masa. La meneuse Lisa Berkani pour laquelle le technicien mondevillais lui souhaite un "avenir aux JO 2024" aura certainement de grosses responsabilités cette saison. Avec pas moins de huit joueuses en dessous de la vingtaine, l'USOM pourra compter sur une arrivée tardive en la personne de Stéphanie Talbot, l'Australienne récemment éliminée en WNBA avec Phoenix. "Même si elle n'est pas encore parmi nous, elle est déjà dans l'esprit Mondeville", se satisfait Romain Lhermitte. La Canadienne Kim Gaucher, nouvelle capitaine pour sa troisième saison à l'USOM a clôturé la cérémonie avant de livrer une pensée pour Loreen Kerboeuf, contrainte d'arrêter le basket-ball par soucis cardiaques. Ne laissant pas un Romain Lhermitte insensible, le speaker Pierre Salzmann-crochet a pris le relai : "On n'oublie pas ce qu'elle nous a apporté. C'était une joueuse qui était à 200%".