Handball : à Rouen, Nantes dompte le Trophée des Champions

Par A.D.

18h32 - 04 septembre 2017

Au Kindarena, les Nantais ont déjoué tous les pronostics pour se débarrasser du Paris Saint-Germain Handball et remporter le Trophée des Champions. - Stéphane Pillaud

Le spectacle était au rendez-vous ce week-end au Kindarena de Rouen (Seine-Maritime) pour le Trophée des Champions de handball. Le suspense aussi, avec une victoire inattendue des Nantais face à l'ogre parisien.

Comme leurs homologues footballeurs, les joueurs du Paris Saint-Germain Handball sont les favoris des compétitions sur lesquels ils s'alignent. Souvent avec succès. Mais il arrive qu'ils tombent sur un os, comme ce samedi 2 septembre 2017 au Kindarena de Rouen (Seine-Maritime) pour le Trophée des Champions. Pour ce premier grand rendez-vous de la saison, les supporters rouennais ont pu voir à l'oeuvre les quatre meilleures équipes de l'Hexagone et leurs joueurs phares comme Daniel Narcisse, Thierry Omeyer ou les frères Karabatic. Si l'armada parisienne était bien au centre de l'attention, tout ne s'est pas passé comme prévu pour le champion en titre. Et David renversa Goliath... Pourtant, tout avait bien débuté avec une victoire sans bavure en demi-finale, vendredi, face à Saint-Raphaël (35-28). Dans le même temps, les Nantais ont obtenu leur ticket pour la finale avec un petit peu plus de difficultés face à Montpellier (31-28). Le champion et son dauphin se sont donc retrouvés en début de soirée, samedi, pour une première grande explication. Philippe Bernat-Salles et la @LNHofficiel félicitent le @HBCNantes, récent vainqueur du Trophée des Champions by @lidlfrance #TDC2017 https://t.co/jOB00JsypO — LNHofficiel (@LNHofficiel) 4 septembre 2017 Et à ce petit jeu, ce sont les Nantais qui ont pris un avantage psychologique avant le début de la saison, en s'imposant avec la manière 32 à 26. Le public du Kindarena a notamment pu admirer l'efficacité de l'arrière espagnol Eduardo Gurbindo, auteur d'un excellent 6 sur 6 aux tirs, ou l'omniprésence de Cyril Dumoulin, le gardien international français, qui s'est montré bien plus à son avantage que Thierry Omeyer avec 22 arrêts sur 48 tentatives parisiennes. Parfois, le Trophée des champions est vu comme une répétition, plus qu'une vraie compétition. En s'offrant le scalp du Paris Saint-Germain, les Nantais ne seront sûrement plus de cet avis ! A LIRE AUSSI.Hand: le PSG échoue sur le fil en finale de la Ligue des championsHand: le triplé pour le Paris SG