500 ans du Havre : que vont devenir les oeuvres monumentales ?

Par G.A

19h44 - 28 aout 2017

L'oeuvre UP3 sur la plage du Havre pourrait être pérennisée, une réflexion est en cours. - Gilles Anthoine

2017 est une année riche pour le Havre (Seine-Maritime). Les festivités des 500 ans ont permis à la ville de se transformer, notamment grâce à des oeuvres d'art monumentales dispersées dans tout le Havre. Entre l'Altoviseur à la gare, la catène de containeurs, les jets dans le bassin du commerce ou encore les cabanes de la plage colorées: certaines oeuvres vont être pérennisées.

Les 500 ans du Havre (Seine-Maritime) auront modifié l'image de la ville. Les oeuvres d'art monumentales ont trouvé leur plage dans les quatre coins de la cité Océane. Elles ont trouvé leur place et nombreux sont les habitants qui ne veulent les voir partir. Une oeuvre est plus emblématique que les autres: la catène de containeurs (l'arche de conteneurs) au bout de la rue de Paris. Certains n'hésitent pas à l'appeller la tour Eiffel havraise.

Des pétitions ont vu le jour sur le net, dont cette pétition Pour la pérennité des oeuvres des 500 ans du Havre qui a déjà recueilli presque 3 000 signatures. À l'origine de cette pétition: Guillaume, 27 ans. Il travaille sur le port et tient le blog Les havraissemblables. Il a constaté l'engouement des havrais pour les oeuvres:

[son1]

Certaines oeuvres monumentales vont rester

Le GIP Le Havre 2017 (chargé de l'organisation des festivités des 500 ans du Havre) a lui aussi ressenti l'engouement de la population. La pérennisation des oeuvres est en réflexion. Pour être plus précis, certaines oeuvres ont été étudiées pour durer comme Impact (les jets d'eau du bassin du commerce) ou encore les Jardins fantômes de Baptiste Debombourg (dans le bassin du Roy), d'autres vont devoir disparaître comme le tourbillon de fils rouge dans l'église Saint-Joseph et d'autres enfin sont en phase de réflexion. Écoutez Thomas MALGRAS, le directeur du GIP Le Havre 2017:

[son2]

Quatre oeuvres monumentales en réflexion

Quatre oeuvres qui devaient être démontées après les festivités des 500 ans pourraient être pérennisées. L'Altoviseur sur le toit de la gare du Havre. L'artiste n'est pas content du résultat final et un nouveau miroir pourrait être installé, plus réfléchissant. Le UP3 sur la plage pourrait également être conservé mais il est actuellement réalisé en métal et en contreplaqué. L'oeuvre devrait être refaite en un matériau plus robuste comme du béton. Concernant les couleurs sur les cabanes de la plage du Havre, si l'artiste a donné son accord reste à interroger et obtenir l'accord de tous les propriétaires de ces cabanes. Enfin, l'oeuvre symbole: la catène de conteneurs. Techniquement elle peut rester en place plusieurs années. Reste à l'intégrer dans le projet de réaménagement du quai Southampton. Il faut également que son implantation respecte le classement Unesco de la ville.

Après étude des différents problèmes techniques et administratifs, sans oublier les aspects financiers, le GIP Le Havre 2017 et la mairie du Havre prendront leur décision avant la fin des festivités des 500 ans prévue le 9 octobre 2017.