Le one-woman-show d'Amaïa, une véritable Pièce unique à Rouen

Par E.L.

16h05 - 05 février 2017

Dans l'intimité de sa salle de bain, Amaïa tente de trouver sa place dans le monde. -

L'humoriste Amaïa présente un deuxième one-woman-show truculent dans lequel elle dévoile ses peurs, ses incompréhensions et ses coups de gueules face aux règles qu'on nous impose. Pièce Unique est à découvrir au théâtre de l'Almendra à Rouen (Seine-Maritime) ce samedi 11 février 2017.

C'est dans l'intimité de sa salle de bains qu'Amaïa se confie au public de l'Almendra de Rouen (Seine-Maritime), samedi 11 février 2017. Tentée depuis toujours par la scène, elle signe avec Pièce unique un deuxième spectacle seule en scène. C'est avec la complicité de Sophie Teulière, avec qui elle collabore régulièrement pour alimenter en sketches sa chaîne Youtube, qu'Amaïa compose ce monologue déjanté.

Autobiographie et autodérision

" Mon premier spectacle, Quand j'étais grande, a vu le jour en 2011, raconte Amaïa. C'était très autobiographique, j'y parlais de l'amour de ma mère, de mes parents et de mes origines polonaises et espagnoles avec autodérision".

Et la figure maternelle est encore à l'honneur, cette fois-ci en tant que végétarienne militantisme imposant ses choix à ses enfants. Dans cette nouvelle pièce, Amaïa qui se prépare à une soirée d'anciens élèves dans sa salle de bains, livre surtout ses coups de gueules, ses peurs et ses complexes.

Dans l'intimité de la salle de bains

"Quand j'avais 16 ans, j'avais fait le rêve étrange de faire un spectacle dans ma salle bain en chemise de nuit, se souvient l'humoriste. Depuis toujours j'espérais mettre cette idée à profit.

La salle de bains est un lieu emblématique, un lieu intime qui oblige à un face-à-face avec soi-même. C'est d'ailleurs pour cela que le premier nom du spectacle était De l'autre côté du miroir. Mais c'est aussi le lieu d'une transformation du corps pour se soumettre au diktat de la mode."

Révoltes

Le lieu aussi des révoltes pour Amaïa, par exemple contre l'épilation. "Cette pratique, je la dénonce avec humour comme la torture des chaussures talons." Sans pour autant tenir un discours féministe, Amaïa essaye surtout de comprendre les codes que la société nous impose et les responsabilités qui incombent à l'adulte.

"Je m'interroge sur la difficulté de passer à l'âge adulte: comment être soi-même et refuser de rentrer dans le cadre?". Mais cette révolte est enjouée. "J'aime aborder des registres très différents, ma séance d'épilation vire au film d'horreur, mais je chante aussi et je mime certaines scènes. Il y a bien entendu beaucoup de clowneries dans mon jeu!".

Pratique. Samedi 11 février à 20h30. Théâtre de l'Almendra à Rouen. Tarifs 10/15€. www.billetreduc.com