L'ancien speaker officiel du tour de France invité de Tendance Confidences

Pendant quarante ans, Daniel Mangeas a partagé avec le public son amour pour le cyclisme. Avec sa voix très reconnaissable, le speaker a notamment commenté de 1974 à 2014 la Grande Boucle. Entretien avec Jean-Luc Lefrançois.

L'ancien speaker officiel du tour de France invité de Tendance Confidences

Daniel Mangeas © Jean-Luc Lefrançois

Par

0:00
0:00


 

Tous les amateurs de cyclisme le connaissent. Daniel Mangeas a été le speaker du Tour de France de 1974 à 2014. Mais il n'a pas pour autant levé le pied de la pédale !


La voix du tour

Pendant quarante ans, Daniel Mangeas a partagé avec le public son amour pour le cyclisme. Avec sa voix éraillée très reconnaissable, le speaker a notamment officié de 1974 à 2014 sur la Grande Boucle, au point de devenir incollable sur ce sport. Il y présentait les coureurs au départ de chaque étape, et était également présent à l’arrivée, dont il commentait les 50 derniers kilomètres.

Passionné depuis tout petit par ce milieu, Daniel Mangeas animait même des courses cyclistes dans son salon dès l'âge de quatre ans. Mais c'est dans une boulangerie que le commentateur sportif de 68 ans, né le 10 avril 1949 à Mortain, dans la Manche, débute sa carrière. Il commente finalement sa première course en 1965 à 16 ans dans son village de Saint-Martin-de-Landelles. Il est alors repéré par Albert Bouvet, directeur adjoint du Tour de France. En 1974, ce dernier propose au jeune Normand de travailler sur la Grande Boucle comme speaker adjoint. Avant de devenir le speaker officiel deux ans plus tard.

Savoir rester simple !

Au cours de ces longues années, l'animateur du Tour est devenu la coqueluche du public, pour son plus grand bonheur. "Ça me fait plaisir parce que j'aime les gens", a-t-il ainsi confié lors d'une interview au journal L'union-L'Ardennais. Avant d'ajouter : "La notoriété n'a pas changé ma vie. J'habite toujours ma petite bourgade de Saint-Martin-de-Landelles. J'ai toujours les mêmes copains. Je suis simplement mis un peu plus en lumière qu'eux."

J'ai décidé de lever le pied

Alors, pourquoi avoir décidé d'arrêter de commenter le Tour ? "J'avais 65 ans, il faut savoir arrêter, a expliqué Daniel Mangeas à L'union-L'Ardennais. Il vaut mieux choisir sa sortie que se la voir imposée. En 2008, j'avais prévenu Christian Prudhomme (le directeur actuel de la course) que je souhaitais aller jusqu'au 100e Tour en 2013. Mais cette année-là, la Grande Boucle est passée chez moi. J'étais stressé, je ne me sentais pas prêt. J'ai donc repoussé d'une année et Christian Prudhomme m'a dit que j'avais bien fait, car le Tour retournait à Saint-Lary-Soulan. Aujourd'hui il y a deux équipes d'animateurs, mais à mon époque, j'officiais au départ et à l'arrivée, c'était lourd à gérer."

Mettre l'accent sur la famille

Mais, malgré cet arrêt, le Normand n'en a pas moins un emploi du temps très chargé, lui qui continue de travailler sur les autres courses professionnelles françaises 150 jours par an. Sans oublier la famille ! "En juillet, je vais rendre visite à mon fils qui habite à Bergen, en Norvège, continue-t-il dans le journal. J'accueillerai aussi mes petits-enfants dans ma maison de Granville, d'où je vais suivre le Tour de France. Car dès le mardi suivant l'arrivée, je commenterai le Criterium de Lisieux." Avant de conclure: "C'est très bien, car je n'ai pas pris de vacances d'été depuis 1973."

0:00
0:00

TOP ACTU

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES