80 km/h : des premiers contrôles "pédagogiques" près de Rouen

Le mardi 3 juillet 2018, deux jours après l'instauration de la limitation à 80 km/h sur les routes sans séparateur central, la police a effectué des contrôles près de Rouen (Seine-Maritime). L'occasion de rappeler la nouvelle réglementation aux automobilistes.

80 km/h : des premiers contrôles "pédagogiques" près de Rouen

Les policiers ont fait de la pédagogie avec des conducteurs en léger excès de vitesse. D'autres sont repartis avec une amende et des points en moins.

Par Aurélien Delavaud

Voiture de marque française, plaque française, conduite à gauche on ne peut plus française… Mais conduite par un touriste anglais ! La première voiture interceptée sur le bord de la D6015, pour contourner Amfreville-la-Mivoie (Seine-Maritime), le mardi 3 juillet 2018, est là pour rappeler que tout le monde n'a pas encore assimilé la nouvelle limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central.

Une "tolérance" pour les petits excès

L'emplacement n'a pas été choisi au hasard, car un automobiliste y avait perdu la vie un an plus tôt. Avec ses équipes, le commandant Casorla arrête tous ceux qui dépassent le nouveau seuil limite. Mais pas nécessairement pour distribuer les contraventions : "L'idée c'est que les gens comprennent la mesure. Pour autant on ne peut pas faire ce qu'on veut. Si les personnes respectent l'ancienne limitation, on fait de la pédagogie. Mais s'ils sont au dessus, il y a verbalisation."

Concrètement, les petits excès de vitesse sont arrêtés pour une petite discussion et la remise d'un flyer sur les distances de freinage. Parmi la douzaine d'automobilistes et motards arrêtés en une heure, la plupart étaient dans les clous de l'ancienne limite de 90 km/h. "Ah oui c'est vrai, j'avais oublié", assure un conducteur aux policiers à sa portière. Une autre conductrice, félicitée pour avoir respecté la nouvelle norme, espère voir un résultat : "Moi je respecte, mais ce serait bien que dans un an les chiffres soient publiés, pour voir s'il y a vraiment eu 400 vies de sauvées." "Même si c'est moins, ça vaut déjà le coup", lui répond un agent en souriant.

Après une bonne heure de contrôles, deux automobilistes et un motard ont été verbalisés pour une vitesse excessive. Avec un triste record pour une conductrice flashée à 131 km/h (retenue à 124 km/h). Elle s'est vue signifier sa rétention de permis, l'obligation que quelqu'un vienne la chercher sur place et la perte de quatre points.

TOP ACTU

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES