Rouen : une surveillante de la prison mise en examen et écrouée

Une surveillante de la maison d'arrêt "Bonne-Nouvelle" à Rouen (Seine-Maritime) a été mise en examen et écrouée samedi 9 juin 2018. Elle est soupçonnée d'avoir fait circuler des stupéfiants et des objets interdits au sein de la prison et de corruption passive.

Rouen : une surveillante de la prison mise en examen et écrouée

La femme de 40 ans travaillait à la maison d'arrêt Bonne Nouvelle. [Illustration] © Pierre Durand-Gratian

Par Noémie Lair

Une surveillante de la maison d'arrêt de Rouen (Seine-Maritime) a été mise en examen et écrouée samedi 9 juin 2018, notamment pour corruption passive, a appris l'AFP ce mercredi 13 juin 2018 auprès du parquet de Rouen.

L'interpellation de cette femme de 40 ans remonte à vendredi 8 juin, à la suite d'un contrôle effectué par ses collègues au moment où elle entrait dans l'établissement, selon Le Parisien qui a révélé l'information.

Cannabis, alcool et téléphones portables

"Les policiers venus l'arrêter ont découvert dans ses affaires de la résine de cannabis, deux bouteilles d'alcool fort ainsi que sept téléphones portables", selon une source policière qui indique que la surveillante "a reconnu les faits lors de sa garde à vue".

La fonctionnaire est poursuivie pour des faits de "remise d'objets à détenu, détention et transport de stupéfiants ainsi que corruption passive", a précisé à un correspondant de l'AFP, Pascal Prache, le procureur de la République de Rouen.

Avec AFP.

TOP ACTU

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES