Les agriculteurs bloquent Total Gonfreville-l'Orcher [photos]

Depuis dimanche 10 juin 2018 22 heures, des agriculteurs de la FNSEA et des JA bloquent les entrées de la raffinerie Total à Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime). Au cœur du conflit : l'autorisation donnée au groupe pétrolier d'importer de l'huile de palme pour fabriquer des biocarburants. Les agriculteurs ont prévu de rester au moins trois jours sur place.

Les agriculteurs bloquent Total Gonfreville-l'Orcher [photos]

Depuis dimanche 10 juin 2018 22 heures, les agriculteurs bloquent la raffinerie Total de Gonfreville-l'Orcher.

Par Gilles Anthoine

Les agriculteurs de la FNSEA et des JA bloquent depuis dimanche 10 juin 2018 22 heures 13 raffineries et dépôts de carburant partout en France (Donges, Dunkerque, Coignières, Gennevilliers, Grandpuits, Vatry, Strasbourg, Cournon, Lyon, Feyzin, La Mède, Toulouse).

Des monticules de terre ont été installés devant Total Gonfreville-l'Orcher pour empêcher l'entrée des camions. - Gilles Anthoine

Les camions n'entrent plus à Total Gonfreville

En Normandie, les agriculteurs se sont donné rendez-vous à la raffinerie de Gonfreville-l'Orcher (près du Havre en Seine-Maritime). Ils se sont déplacés des cinq départements normands. Ils étaient 200 dimanche soir pour bloquer, en montant des monticules de terre, les différentes entrées du site. Lundi 11 juin 2018 au matin, ils n'étaient plus qu'une quarantaine pour assurer le blocage. Les camions ne peuvent plus s'approvisionner sur le site seinomarin mais les salariés, eux, ont toujours accès aux installations.

Les salariés de Total peuvent entrer sur le site. - Gilles Anthoine

Une concurrence déloyale

Les agriculteurs utilisent Total comme symbole, pour dénoncer la distorsion de la concurrence. Ce qui ne passe pas : l'autorisation donnée au groupe pétrolier d'importer de l'huile de palme pour ses biocarburants. Les agriculteurs mettent en avant leur colza. Plus généralement, ils veulent que tous les produits importés en France respectent les normes qui leur sont imposées.

Écoutez Charles Vimbert, secrétaire général JA Normandie :

Arnold Puech d'Alissac, le président de la FNSEA Normandie, est présent sur le blocage de Total Gonfreville-l'Orcher pour soutenir ses troupes. - Gilles Anthoine

Travert : l'État ne dénoncera pas l'accord avec Total

Stéphane Travert, le ministre de l'agriculture, a assuré lundi 10 juin que le gouvernement ne reviendrait pas sur l'autorisation accordée à Total. Le ministre estime que les blocages ne sont pas une solution. Des blocages qu'il juge, d'ailleurs, illégaux. Le dialogue pour autant n'est pas rompu, Stéphane Travert recevra les agriculteurs demain au ministère.

Galerie photos

TOP ACTU

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES