Il dealait pour "dépanner" : un homme condamné à Rouen

Le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) entend mercredi 6 juin 2018 un prévenu accusé d'acquisition, usage et offre de produits stupéfiants ainsi que de détention non autorisée d'arme à feu.

Il dealait pour "dépanner" : un homme condamné à Rouen

Il ne fait qu'aider en vendant de la drogue

Par Patrick Joliff

Le 7 décembre 2017, une patrouille de police observe dans une rue de Rouen (Seine-Maritime) un individu à bord de son véhicule qui s'affaire à échanger un sachet avec une personne qui lui tend de l'argent. Ils interviennent et interpellent le conducteur et l'acheteur, soupçonnant une vente de drogue. Conduit au commissariat, l'acheteur reconnaît les faits et ajoute qu'une dizaine de transactions se sont ainsi faites avec le prévenu depuis trois mois. Celui-ci nie la fréquence et déclare qu'en tant qu'étudiant sans emploi, il agit ainsi de manière exceptionnelle. Des sachets de cannabis et des espèces retrouvés dans son véhicule semblent pourtant avérer qu'il se livre à un véritable commerce. Cependant il minimise les faits en indiquant qu'il se fournit en cannabis dans le seul but d'aider un acheteur potentiel.

Une arme à feu retrouvée à son domicile

Une perquisition est menée à son domicile. Les enquêteurs y trouvent dans sa chambre une liste de noms et de numéros de téléphone qui ne laisse aucun doute. Circonstance aggravante, un pistolet et des munitions sont aussi retrouvés. "Je ne suis pas un trafiquant", lance le prévenu lors de son audience. À son casier judiciaire, quatre mentions sont portées pour outrages et infractions routières. Le ministère public estime qu' "il est grand temps que le prévenu se prenne en main". Sa défense affirme que "le prévenu n'est pas un trafiquant chevronné". À l'issue de ses délibérations, le tribunal le condamne à une peine d'un an d'emprisonnement entièrement assortie du sursis ainsi qu'à une mise à l'épreuve de deux ans.   

TOP ACTU

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES