Claire Pruvot : la navigatrice normande en quête de financements

La double championne du monde lance une campagne de financement participatif pour pouvoir concourir à la route du rhum pour la première fois.

Claire Pruvot : la navigatrice normande en quête de financements

Claire Pruvot, la double championne du monde de voile se lance dans l'aventure de la Route du Rhum.

Par Guillaume Hamonic

Elle a le teint hâlé et une volonté de fer. Juste après la compétition caennaise Normandie Channel Race, la navigatrice Claire Pruvot revient sur cette course très technique : "Sportivement c'est un vrai challenge, on part de Caen (Calvados) pour les îles Wight, la côte sud anglaise, la mer celtique puis le Festnet (NDLR : un immense phare au large des côtes irlandaises, qui allume l'imaginaire des marins depuis des générations) avant de faire demi-tour à Caen. Il n'y avait presque pas de vent et un fort courant de face, c'était très technique, mais j'ai vraiment adoré pouvoir naviguer, retrouver la compétition".

"Mon objectif maintenant, c'est la route du Rhum !".

Cette mythique course transatlantique en solitaire a une saveur particulière : "c'est l'aventure, la vraie !", s'enthousiasme-t-elle, "c'est dans ce genre de conditions, quand on est seul sur de longues étapes, qu'on se dépasse, qu'on pousse nos limites".

Rare course à être capable de réunir autant de bateaux, c'est aussi une démonstration pour les talents mondiaux de la voile : "Sans une solide expérience du grand large, on va au carton", glisse-t-elle, consciente du danger. Bien réel, ce dernier est d'ailleurs l'objet du film le jour de mon retour avec Colin Firth, sorti en mars dernier. "C'est le cauchemar des marins, j'attendrais d'avoir fini la course avant de le regarder !"

Un obstacle d'ordre financier

"Pour une course comme la Route du Rhum, j'ai besoin en tout de 75 000 euros. Sur cette somme j'ai lancé une campagne de financement participatif sur KissKissBankBank de 25 000 euros, et j'ai déjà récolté 5 000 euros de cet objectif."

L'ambassadrice du Calvados à bord de son bateaux. Elle cherche 20 000 euros pour pouvoir participer à la Route du Rhum - Guillaume Hamonic

Pour la préparation de cette expédition, la liste des frais s'allonge très vite. L'organisation de la course exige par exemple que chaque bateau soit équipé de deux téléphones satellites et d'une connexion, de façon à être joignable et à pouvoir envoyer des petites vidéos pour les gens qui suivent la course. Seules deux entreprises américaines fournissent ce type de service… et ils sont très onéreux : "Pour l'anecdote, j'ai déjà eu des collègues navigateurs dont l'ordinateur a lancé une petite mise à jour en pleine course… ça leur a coûté 2500 euros !".

La course contre la montre financière est enclenchée : la Route du Rhum commence le 4 novembre 2018.

Claire Pruvot alors qu'elle donne des nouvelles depuis son bateau. La connexion internet, par satellite, est très onéreuse. - Guillaume Hamonic

Galerie photos

TOP NORMANDIE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES