La bagarre se solde par un coup de couteau

La bagarre se solde par un coup de couteau

L'entrée du tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Le
Par : Joëlle Briant

Mercredi 7 mars 2018 deux jeunes hommes se battent au pied d'un immeuble d'Hérouville Saint Clair au nord de Caen (Calvados). Ils ont comparu mercredi 16 mai 2018 devant le tribunal de grande instance de Caen.

Mercredi 16 mai 2018 le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) a jugé un jeune âgé de 21 ans pour violence en état d'ivresse et pour port sans motif légitime d'arme blanche et un autre âgé de 20 ans pour violence avec préméditation ou guet-apens à Hérouville Saint Clair en mars 2018.

Après quinze ans d'amitié il se sent trahi

Les deux prévenus se connaissent depuis 15 ans. Le plus âgé, commercial, promet à son ami de le recommander auprès de son directeur d'agence en vue d'un stage mais sur l'entre-fait, il se voit licencié. Se sentant trahi son ami l'appelle "Tu m'as mis dans la galère, viens t'expliquer en bas de chez toi si tu es un homme !" Il descend donc se munissant d'un couteau car il redoute que l'autre ne soit armé, puis se ravise abandonnant l'arme sur un palier. Une bagarre éclate très vite, l'ami belliqueux ayant tout de suite eu le dessus roue l'autre de coups de pied à terre.

Coup de couteau dans le dos

Mais un troisième larron qui se trouvait dans appartement a suivi, ramassant le couteau au passage. Voyant son copain à terre il plante l'arme dans le dos de l'agresseur. Il a été jugé en comparution immédiate pour ce fait en mars 2018 écopant d'une peine ferme.

Les violences sont-elles mutuelles ?

La question soulevée à l'audience porte sur les violences. Sont-elles mutuelles ? L'un reconnaît les faits et les coups de pied au sol (il avait fumé du cannabis) l'autre ne reconnaît que le port d'arme blanche (il avait bu plusieurs verres de vodka). Le procureur requiert de la prison avec sursis pour les deux prévenus. Au final l'agresseur écope de 105 heures de travaux d'intérêt général à effectuer dans les 18 mois. Pour l'autre c'est un mois de prison et une amende de 500 euros, le tout avec sursis. S'y ajoutent cinq ans d'interdiction de port d'arme.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques