À Caen : des appels menaçants dans un établissement scolaire

À Caen : des appels menaçants dans un établissement scolaire

La police est intervenue pour fouiller l'établissement. Rien n'a été trouvé. © Hugo Charpentier

Le
Par : Margaux Rousset

Mardi 15 mai 2018, le groupe scolaire Albert Camus situé dans le quartier de la Guérinière à Caen (Calvados) a reçu des appels malveillants. Ils ont été passés par un enfant de 12 ans.

C'est une blague qui n'a pas du tout fait rire. Mardi 15 mai 2018, le groupe scolaire Albert Camus situé dans le quartier de la Grignèrent à Caen (Calvados) a reçu des appels menaçants entre 13h30 et 14 heures.

"Nous sommes des terroristes"

Des voix s'apparentant à celles d'enfants menaçaient de faire exploser l'école. "Nous sommes des terroristes", ont-ils ajouté. La directrice a pris les menaces très au sérieux. Des effectifs de police sont venus sécuriser les abords de l'école et l'établissement a été fouillé. Rien n'a été trouvé.

Une blague qui tourne mal

Une procédure judiciaire a été ouverte. Elle a permis l'identification du numéro de téléphone. Il s'agit d'un téléphone portable appartenant à une habitante du quartier de la Grignèrent qu'elle prête à son enfant de 12 ans. Ce dernier a été placé en retenue et a avoué avoir passé les appels avec sa cousine du même âge et un copain, "pour faire une blague après avoir entendu parler de l'attaque au couteau de Paris", du samedi 12 mai 2018.

Le père du garçon a pu récupérer son fils mais l'enquête est toujours ouverte, le temps d'identifier les autres auteurs des appels. Des sanctions seront prises à leur encontre.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques