Immobilier : quels quartiers de Caen ont le vent en poupe ?

Immobilier : quels quartiers de Caen ont le vent en poupe ?

A Caen, le prix de l'immobilier s'est stabilisé. © illustration

Le
Par : Marie-Charlotte Nouvellon

En 2017, les prix des appartements ont baissé de 2 % à Caen (Calvados).

Pour l'ensemble des professionnels de l'immobilier : le constat est sensiblement le même. Après plusieurs années d'embellie, l'heure est à la stabilisation d'un marché qui reste encore favorable aux transactions.

Baisse sensible à la Maladrerie et au Venoix

Caen et son agglomération suivent ainsi la tendance nationale, après des crus 2015 et 2016 qui tranchaient singulièrement avec le début des années 2010. En 2017 et en comparaison avec l'année précédente, le prix des appartements vendus est en baisse de 2 % à Caen, avec un prix médian qui s'établit à 1 850 €/m2. Les baisses sont sensibles dans les quartiers de la Maladrerie (-8 % à 1 800 €/m2) et de Venoix (-6 % à 1 450 €/m2).

Les secteurs de la Demi-Lune (+ 8 % à 1 500 €/m2), d'Hastings (+ 8 % à 2 120 €/m2) ont connu les plus fortes progressions. C'est stable pour le centre de Caen (1 860 €/m2), Saint-Gilles (2030 €/m2) et Vaucelles.

"La période est au juste prix

Côté maisons, le marché est plus flatteur sur Caen avec des prix à la hausse en 2017, mais qui tendent à la stabilisation depuis le début de l'année. La hausse sur un an s'établit à 4,9 % sur Caen pour un prix médian de 215 000 € pour un bien d'environ 100 m2. Le territoire de Caen métropole se retrouve dans cette dynamique : + 3,7 % avec un prix médian de 198 000 €.

Si le nord de Caen reste attractif, la valeur des biens a fusé à la baisse sur certaines communes comme à Ouistreham Riva-Bella (-13 %) ou à Hermanville-sur-Mer (-11 %). D'autres communes de l'agglomération en ont profité pour voir les prix repartir à la hausse comme à Hérouville Saint-Clair qui affiche un prix médian de 190 000 € (+ 8 %) pour s'établir au-dessus de Ifs (175 000 €). Mondeville suit le même chemin à 198 500 € (+ 8 %).

"Après les années de crise et les deux ou trois années d'embellie, la période est probablement au juste prix", avance  Frédéric Violeau de la Chambre des notaires de la Cour d'appel de Caen. D'ailleurs, si on corrige les prix avec l'inflation, ils n'augmentent quasiment pas en moyenne sur l'agglomération." Après deux années de hausse en 2015 et 2016, les volumes des transactions se stabilisent à + 0,4 % pour les appartements et à + 0,2 % pour les maisons.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques