Violence conjugale et délits routiers : six mois de prison avec sursis à Caen

Violence conjugale et délits routiers : six mois de prison avec sursis à Caen

"Ce n'est pas à cause de l'alcool mais à cause de la roue" affirme l'homme qui a 2,24g d'alcool par litre de sang.

Le
Par : Joëlle Briant

Vers 23 h, mercredi 31 mai 2017, un automobiliste alcoolisé perd le contrôle de son véhicule à Lassy, au sud-ouest de Caen (Calvados). À la même heure, mercredi 28 février 2018, sa compagne appelle la police pour violence conjugale à Courseulles sur mer. L'homme a été jugé mercredi 9 mai 2018 par le tribunal de grande instance de Caen pour ces deux faits.

Mercredi 9 mai 2018, un homme âgé de 47 ans a été jugé en son absence par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados). Les faits qui lui sont reprochés se sont déroulés à Lassy et à Courseulles sur mer (Calvados) et remontent à mai 2017 (conduite alcoolisée sans permis et sans carte grise) et février 2018 (violence conjugale).

"Ce n'est pas l'alcool mais le pneu"

À 23 h, mercredi 31 mai 2017, l'homme perd le contrôle de son véhicule. À l'arrivée de la gendarmerie, l'éthylomètre accuse 1,12 milligramme d'alcool par litre d'air expiré soit 2,24 g d'alcool par litre de sang. Il roule également malgré une suspension de permis de conduire et sans avoir déclaré à la préfecture le changement de carte grise après l'acquisition de sa voiture. Il explique que l'accident est dû à un pneu qui a crevé et insiste "ce n'est pas à cause de l'alcool, c'est à cause du pneu."

"Il me frappe mais je l'aime"

À 23 h, mercredi 9 mai 2018, sa compagne appelle la police pour violences conjugale. L'homme l'a poussé sur le lit, elle est tombée et il lui a tiré les cheveux. Il a 2,48 g d'alcool par litre de sang, elle en a 1,74. Elle explique qu'ils ont bu une bouteille de whisky à deux et qu'il s'est énervé. "Ce n'est pas la première fois qu'il me frappe mais je l'aime."

Parents déficients, leurs quatre enfants leur ont été retirés. Le procureur constate qu'il n'y a de la part du prévenu aucune remise en question. Il écope de six mois de prison avec sursis, d'une suspension de dix mois de permis et de 250 euros d'amende.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques