Le Dude reste le Dude: "The Big Lebowski" a 20 ans

Le Dude reste le Dude: "The Big Lebowski" a 20 ans

Julianne Moore, Jeff Bridges et John Goodman le 16 août 2011 à New York © Mike Coppola [GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives]

Le

Pas d'Oscar, pas de critiques dithyrambiques à sa sortie mais une place de choix parmi les films cultes: "The Big Lebowski", l'aventure décalée d'un adepte de la fumette en peignoir et de ses deux acolytes, fête ses 20 ans cette année.

La comédie d'Ethan et Joel Coen est même devenu un phénomène culturel avec sa propre religion potache, le "dudéisme", qui se vante de compter 450.000 "prêtres" dont le credo est de se la couler douce.

Et chaque année, des fans en peignoir se rassemblent au Lebowski Fest pour célébrer Jeffrey "The Dude" Lebowski, incarné par un inoubliable Jeff Bridges en short.

"Je suis tellement fier d'avoir fait partie de ce film. C'est juste un bon film, un très bon film", a dit ce dernier, 68 ans aujourd'hui, lors d'une récente projection organisée par Turner Classic Movies à Hollywood.

"Ces mecs, les frères Coen, ce sont des maîtres. Ils donnent l'impression que c'est facile", a-t-il ajouté.

The Dude, un fainéant sans emploi avec un penchant pour le Russe blanc (cocktail à base de vodka, de liqueur de café et de crème), part à l'aventure pour remplacer son tapis bien-aimé, sur lequel a uriné un voyou qui l'a menacé en le prenant pour quelqu'un d'autre.

Avec lui dans cette quête, un incontrôlable vétéran du Vietnam joué par John Goodman et un acolyte taciturne incarné par Steve Buscemi.

"Pauvre type"

Le film a fini sur la liste des "10 meilleurs films de +stoners+ (films pour fumeurs de joints) de tous les temps" du magazine Rolling Stone.

Ce n'était pourtant pas gagné à sa sortie: David Denby, du New York Magazine, l'avait qualifié de "thriller décalé (dont le héros) est un pauvre type", tandis que Kenneth Turan, du Los Angeles Times, jugeait le scénario "décousu, incohérent et même énervant".

Mais même ses détracteurs les plus cinglants se sont plus tard rétractés, admettant qu'ils avaient trop vite écarté un film aux répliques si marquantes que beaucoup sont restées dans les annales, comme "The Dude abides", peut-être la plus fréquemment citée.

"C'est l'une des choses les plus formidables avec les frères Coen: on dirait que ça se passe sur le coup mais en fait c'est une bonne écriture", affirme Jeff Bridges, en référence aux répliques.

Le film est sorti en mars 1998 mais les célébrations pour son vingtième anniversaire se tiennent tout au long de l'année 2018, avec notamment des projections dans 600 cinémas américains en août.

Très souvent, les journalistes ont demandé à Jeff Bridges s'il serait intéressé par une suite.

John Turturro travaille actuellement sur un spin-off intitulé "Going Places", basé sur la comédie française "Les Valseuses" mais en reprenant son personnage du "Big Lebowski", Jesus Quintana.

Mais il n'a pas fait appel à Bridges, qui a dit à l'AFP en octobre qu'il sauterait sur l'occasion si on lui demandait de participer à une suite faite par les frères Coen.

Galerie photos


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques