Rouen : le Bleuet de France veut mobiliser pour les anciens combattants

Rouen : le Bleuet de France veut mobiliser pour les anciens combattants

Charlotte Danet souhaite attirer de nouveaux collecteurs de dons pour le Bleuet de France qui mobilise difficilement à Rouen.

Le
Par : Amaury Tremblay

Le Bleuet de France fête, cette année, son centenaire et tient sa campagne jusqu'au dimanche 13 mai 2018. Mais la Seine-Maritime, et notamment Rouen, a du mal à mobiliser les collecteurs pour aider les anciens combattants.

La campagne de collecte du Bleuet de France se tient jusqu'au dimanche 13 mai 2018. Des collecteurs sont présents un peu partout en Seine-Maritime pour recevoir les dons et remettre une fleur bleue en tissu. Cette mobilisation dure depuis 100 ans pour venir en aide aux soldats blessés durant la Grande Guerre.

Le champ d'action s'est depuis élargi puisque le Bleuet de France soutien "les militaires de retour d'opération extérieure, les pupilles de la Nation et les victimes d'actes de terrorisme", explique Charlotte Danet, directrice de l'Office national des Anciens combattants et des victimes de guerre (ONACVG) de Seine-Maritime.

Ainsi, en 2017, près d'1,3 millions d'euros ont été récoltés partout en France "et 340 000 euros sont allés aux pupilles de la Nation, soit près d'un cinquième du total", ajoute Charlotte Danet.

Des collecteurs moins nombreux

Mais la Seine-Maritime n'est pas le département le plus actif dans la collecte. En cause : "des associations d'anciens combattants de moins en moins nombreuses en raison du temps qui passe", poursuit Charlotte Danet. L'ONACVG se tourne ainsi vers les plus jeunes et les établissements scolaires pour les sensibiliser à la question. "Une de nos principales missions c'est de faire le lien entre les anciennes et les nouvelles générations."

0:00
0:00

C'est surtout l'agglomération rouennaise qui manque de collecteurs : "Les associations ont été moins mobilisées il y a plusieurs années et ça se ressent encore aujourd'hui". Ainsi, en Seine-Maritime les sommes récoltées chaque année tournent autour des 15 000 euros, quand par exemple dans la Manche, département moins peuplé, le total dépasse largement les 20 000 euros.

Pratique. Si vous souhaitez faire partie des collecteurs ou obtenir des renseignements : sd76@onacvg.fr


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques