La Seat Arona, un SUV conquérant

La Seat Arona, un SUV conquérant

S'installant sous le récent SUV compact Ateca, l'Arona est fabriqué en Espagne, sur le site phare de Martorell, en Catalogne. Taillé pour la "jungle urbaine", il est muni de protections de carrosserie importantes selon la loi du genre. © Adrien Cortesi

Le

Premier SUV urbain de Seat et du groupe Volkswagen, l'Arona déboule pourtant sur le marché bien après ses rivaux. Mais cela constitue aussi l'un de ses atouts, pour mieux se faire une place au soleil.

Vous mélangez les volumes de la toute récente citadine polyvalente maison Ibiza avec ceux de la compacte Leon un poil plus grande, vous surélevez le tout de 19 cm, et vous obtenez grosso modo les formes qui sculptent l'inédit SUV urbain de Seat, dénommé Arona. Son look est dans la droite ligne de ce que fait la marque espagnole : avenant et tonique. Un trait de fantaisie supplémentaire peut s'ajouter avec la possibilité de peintures de carrosserie bicolores, de série ou en option selon les versions. Huit centimètres plus grand que l'Ibiza, l'Arona bénéficie d'un coffre de 400 L et affirme haut et fort ses ambitions en arrivant sur le marché hyper concurrentiel des petits SUV largement après beaucoup d'autres. Et notamment les deux best-sellers français du créneau, que sont les Captur et 2008, tous deux commercialisés depuis 2013.

Du coup, le dernier né espagnol peut tirer son épingle du jeu en mettant l'accent sur les derniers standards d'aides à la conduite. Le freinage d'urgence Front Assist, avec détection piétons, y est ainsi généralisé dès la finition d'accès Reference, marginale par rapport au niveau 2 Style. Celui-ci s'enrichit d'un détecteur de fatigue et d'un régulateur de vitesse. Mais 14 options groupées, à l'instar du Pack Sentinelle (surveillance d'angle mort et de sortie de stationnement, 350 €), donnent accès à de la modernité à bon prix.

Convaincante et agile

À l'ouverture des portes, on remarque aussi que la climatisation manuelle est proposée dès l'entrée de gamme. Et l'écran tactile 9 pouces dès l'exécution Style. Les hauts de gamme Xcellence (chargeur de smartphone à induction) et FR à connotation sportive (projecteurs Full LED, aides au stationnement, etc) affichent une avalanche d'équipements. Mais en s'installant à l'intérieur, ce qui frappe en premier, c'est l'espace intérieur. Au point d'avoir le sentiment d'être à bord d'une vraie routière. La largeur aux coudes est suffisante, proposée en deux coloris, la planche de bord du stade Xcellence donne une impression d'espace. La console centrale est bien pensée, bien qu'un poil trop volumineuse. À l'arrière, la place dévolue aux jambes constitue un autre point fort de l'Arona. Comme le confort des assises, à l'avant comme à l'arrière. Uniquement proposée en traction avant, l'Arona repose très logiquement sur la plate-forme récemment inaugurée par l'Ibiza. Au volant du 1.0 TSI 115 ch, elle inspire d'emblée toute confiance par son comportement neutre et ses freins convaincants. L'agilité de la voiture renforce ses attraits dynamiques.

Galerie photos


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques