À Caen, le centre de recherche Cyceron fait peau neuve

À Caen, le centre de recherche Cyceron fait peau neuve

Parmi les équipements qui doivent être renouvelé, on compte l'IRM préclinique, l'un des plus utilisé à Cyceron.

Le
Par : Marie-Charlotte Nouvellon

À l'occasion d'une visite de députés et sénateurs, lundi 16 avril 2018, Benoit Haelewyn, le directeur du centre Cyceron, spécialisé en imagerie biomédicale, a fait le point sur les nouveaux projets en perspective.

C'est l'un des centres de recherche de pointe de Caen (Calvados) et il fait la renommée de la ville à l'international. Fondé en 1985, Cyceron, spécialisé en imagerie médicale, abrite aujourd'hui 247 chercheurs, étudiants et ingénieurs mais… il vieillit ! "Les derniers investissements sur le site remontent à 2005", rappelle Benoit Haelewyn, son directeur.

De nouveaux revenus

En 2020, l'aile historique du bâtiment, qui comprend 1 700 m2 de laboratoires, devrait ainsi être rénovée pour 4 millions d'euros. Côté matériel, ce sont les deux IRM les plus utilisées du centre qui devront être changées. "Dès cette année, 1,8 million d'euros est prévu pour l'IRM préclinique, qui sert à la recherche fondamentale, donc à comprendre le fonctionnement des pathologies." A l'horizon 2020, il espère aussi renouveler "l'équipement clinique pour les recherches chez l'homme, qui coûte lui entre 2 et 2,5 millions."

1 700 m2 de laboratoires vont être rénovés. - Marie-Charlotte Nouvellon

Plus largement, c'est une grande réflexion sur l'avenir à donner au site qui est en cours. Pour renforcer son attractivité, Cyceron entend également se rapprocher du monde économique. "L'idée est aussi, demain, de créer un cluster d'entreprises qui contribuera au développement de nos projets", imagine Benoit Haelewyn. Des partenariats qui portent sur un échange d'expertise, d'utilisation de matériel et qui constituent donc une nouvelle source de revenus pour le centre de recherche. "Pour cela, il faut continuer à développer des sujets de recherche uniques en France, comme nous le faisons sur les accidents vasculaires cérébraux, l'oncologie, la schizophrénie ou la mémoire des attentats du 13 novembre".

Autre piste de développement pour Cyceron : la reconstruction du nouveau CHU. "À l'horizon 2026, nous envisageons une structure bi-site, c'est-à-dire un regroupement des activités cliniques dans un service du CHU, explique le directeur. L'idée est d'avoir des imageurs similaires pour que des projets de recherche soient directement transférables aux activités de soins."

Galerie photos


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques