Au centre Henri-Becquerel de Rouen, redonner "confiance en soi" grâce au sport

Au centre Henri-Becquerel de Rouen, redonner "confiance en soi" grâce au sport

Marie-Christine a bénéficié de cinq séances de sport avec Stéphane Jauffret.

Le
Par : Noémie Lair

Le pôle sort et santé du centre Henri-Becquerel de Rouen (Seine-Maritime) a été officiellement inauguré jeudi 12 avril 2018. Des cours de sport adapté sont pratiqués dans le service hématologie depuis un mois et aident les patients à combattre la maladie.

"Ça apporte un bienfait dans la tête. On se sent plus léger, libéré d'un poids". Après seulement cinq séances de sport adapté, Marie-Christine, 52 ans, ressent déjà des effets positifs. Quelques jours après sa greffe début mars 2018, elle a pu bénéficier de ces séances au sein du service hématologie du centre Henri-Becquerel de Rouen (Seine-Maritime), dont le pôle sport et santé a été officiellement inauguré jeudi 12 avril 2018.

    • Lire aussi : À Caen et à Rouen, faire du sport pour lutter contre le cancer

Faire du sport pour aider à combattre le cancer, l'idée fait son chemin dans le monde médical. Avec ce pôle, 115 patients hospitalisés en hématologie devraient bénéficier chaque année de cours de sport adapté, individuels et dans leur chambre. C'est le 6e pôle créé en France, avec l'appui des associations CAMI Sport & Cancer et Laurette Fugain.

"Ça redonne confiance en soi"

"Ce sont des patients atteints de maladies graves types leucémies, lymphomes, myélomes, explique le professeur Fabrice Jardin, chef du département d'hématologie. Certains d'entre eux bénéficient d'une greffe de moelle osseuse et sont donc hospitalisés pour des durées de quatre semaines à plusieurs mois confinés dans des chambres stériles, donc la possibilité de bénéficier de cours adaptés va être une grande ouverture, va leur permettre de maintenir la masse musculaire qui est très importante pour supporter les traitements et améliorer la qualité du sommeil, améliorer leur qualité de vie et ce faisant, la tolérance des traitements, voire leur efficacité peut-être améliorée."

Pour les patients, il y a aussi un apport psychologique, "ça redonne confiance en soi", décrit Marie-Christine.

Étirements, sophrologie et ostéopathie

Les séances sont faites avec Stéphane Jauffret, champion du monde de boxe thaïlandaise et qui a obtenu il y a un an son diplôme universitaire sport et cancer. Ce thérapeute praticien santé doit faire avec la configuration de la chambre, les contraintes, "nous sommes capables de nous adapter en milieu alité, assis ou debout", explique-t-il.

Le travail effectué consiste essentiellement en du renforcement musculaire, la respiration, "pour faire simple, nous avons un outil qui combine à la fois sophrologie, ostéopathie et éducation physique et qui s'appelle le médiété".

Marie-Christine a, par exemple, essentiellement fait des étirements et des exercices de respiration : "J'ai pu me rendre compte que je ne sentais plus mes pieds et Stéphane n'a pas hésité. Plus on les bouge, les manipule, les oxygène, plus la sensibilité augmentait, j'avais l'impression de retrouver mes pieds."

Lien social

Ces activités permettent aussi de créer ou recréer un lien social. Un réel attachement se crée entre les patients et le thérapeute, un lien d'autant plus fort que le coach a lui-même une longue maladie, "il nous comprend", raconte Marie-Christine.

Alors cette amatrice de randonnée, "battante", suit les conseils de Stéphane Jauffret et continue à faire du sport en marchant au moins 600 mètres chaque jour.


1234
Tendance Live Le Havre
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques