Relaxe pour l'homme accusé d'avoir frappé son collègue à Hérouville

Relaxe pour l'homme accusé d'avoir frappé son collègue à Hérouville

L'entrée du tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Le
Par : Joëlle Briant

En juillet 2017, un différend oppose deux employés du restaurant Flunch à Hérouville Saint-Clair au nord de Caen (Calvados). Faisant suite à l'audience du mercredi 14 mars 2018, un délibéré a été rendu mercredi 11 avril.

Un trentenaire accusé par son collègue handicapé de l'avoir frappé dans les côtes lors d'une altercation dans le vestiaire de leur lieu de travail à Hérouville Saint-Clair au nord de Caen (Calvados) en juillet 2017 s'est vu relaxer par le tribunal de grande instance de Caen mercredi 11 avril 2018.

Certificat médical basé sur de simples douleurs costales

Le plaignant, employé depuis quinze ans dans cet établissement, dépend de la Cotorep car affligé d'un bégaiement handicapant. A l'audience, il sollicite 800 € de dommages et intérêts pour l'agression dont il dit avoir été victime.

Le prévenu, employé depuis trois ans donne toute satisfaction, hormis ses opinions. "Cette dispute a été montée en épingle. L'occasion pour la direction, qui n'aimait pas mes idées, de me licencier".

La scène s'est déroulée sans témoin, l'homme s'est vu relaxer des faits qui lui étaient reprochés.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques