Accusé d'avoir agressé un couple,  il est relaxé à Caen

Accusé d'avoir agressé un couple,  il est relaxé à Caen

Accusé d'avoir participé à l'agression d'un couple à un feu rouge l'homme se voit relaxé

Le
Par : Joëlle Briant

A Colombelles au nord-est de Caen (Calvados) en mars 2017, un homme et son épouse arrêtés à un feu rouge, sont agressés par un individu. Le trentenaire, jugé pour violence par le tribunal de grande instance de Caen mercredi 7 mars 2018, n'a cessé d'affirmer que seul son passager, pris en stop, s'est rendu coupable de ce délit.

L'homme poursuivi pour des faits de violence envers un couple à Colombelles (Calvados) en mars 2017 s'est vu relaxer par le tribunal de grande instance de Caen dans un délibéré tombé mercredi 11 avril 2018.

"Ils étaient de connivence"

Présentes à l'audience les victimes admettent que ce n'est pas l'homme à la barre qui les a menacées de son poing, mais l'individu qui l'accompagnait. Cependant, ils affirment que les deux hommes étaient de connivence. Le prévenu leur aurait adressé un doigt d'honneur et aurait déclaré à son comparse, à l'adresse de l'homme agressé, "Laisse, c'est un vieux, il va bien finir par crever". Des propos vivement démentis par le prévenu.

Le ministère public a sollicité la requalification des faits de violence en menaces et requis une peine d'amende. Réquisitoire qui a mis le prévenu hors de lui, au point que la procureure a demandé à la greffière d'en prendre note.

Le délibéré du mercredi 11 avril 2018 a prononcé sa relaxe.


1234
Tendance Live Le Havre
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques