Notre-Dame-des-Landes : rassemblement dans Rouen contre les expulsions

Notre-Dame-des-Landes : rassemblement dans Rouen contre les expulsions

Une centaine de personnes défilaient au son de "ni béton ni expulsion, la ZAD vaincra".

Le
Par : Noémie Lair

Une centaine de personnes ont défilé dans les rues de Rouen (Seine-Maritime) lundi 9 avril 2018 pour protester contre les expulsions en cours dans la Zad (Zone à défendre) de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).

Une centaine de personnes se sont rassemblées devant le Théâtre des Arts dans le centre de Rouen (Seine-Maritime) lundi 9 avril 2018, vers 18 heures, pour protester contre les expulsions qui ont eu lieu un peu plus tôt dans la journée dans la Zad (Zone à défendre) de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).

Les manifestants ont ensuite défilé dans les rues du centre-ville pendant plus d'une heure.

Prévu de longue date

"Devant le spectacle de l'intervention massive de la police, de la gendarmerie et de l'ensemble des forces de répression à Notre-Dame-des-Landes, on avait prévu depuis longtemps de se rassembler, le soir à 18 heures, dans toutes les villes de France", explique l'une d'entre eux, Marie-Hélène Duverger.

Un rassemblement symbolique

Pour elle, il était important de dire "on est toujours là", d'autant que "la police est intervenue dans des universités à Nanterre, à Lille, raconte-t-elle, donc on voit que la répression policière est sur tous les terrains de ceux qui se mobilisent, qui luttent contre une société injuste, pour leur avenir donc c'est normal de montrer qu'on n'est absolument pas d'accord et en colère contre ces interventions qui se multiplient dans le pays".

Des interventions qui sont loin d'être la bonne solution, selon Marie-Hélène Duverger puisque "ça ne va pas faire taire ceux qui se battent depuis des années à Notre-Dame-des-Landes ou depuis des semaines ou des mois pour les étudiants ou les cheminots".

"Le gouvernement aujourd'hui tape sur tout le monde parce que sa politique est détestée par tout le monde, poursuit-elle. Non seulement ce ne sont pas des manières mais surtout, notre manière à nous de résister ça va être d'amplifier le mouvement et la contestation."


Réactions

jean paul camberlin

14 avril 2018 , 14:58
ZAD ne signifie pas « zone à défendre » c’est l’abréviation de « zone d'aménagement différé ». C'est une loi du 26 juillet 1962 qui a institué les Z.A.D.Lorsqu'un secteur donné est placé sous le régime de cette loi, les propriétaires désireux d'aliéner leur bien doivent obligatoirement déclarer à l'administration leur intention de vente et le prix demandé. merci de corriger. cordialement
Signaler un contenu illicite
Réagir

1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques