Centrale de Flamanville : à peine reconnecté, le réacteur n° 1 s'arrête de nouveau

Le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche) s'est arrêté automatiquement dans la nuit de jeudi 5 à vendredi 6 avril 2018. Il ne sera pas reconnecté, car la maintenance dans le cadre de la visite décennale de la centrale commence.

Centrale de Flamanville : à peine reconnecté, le réacteur n° 1 s'arrête de nouveau

La centrale nucléaire de Flamanville. Le réacteur n°1 est le plus à gauche sur la photo. © Célia Caradec

Par Célia Caradec

Vendredi 6 avril, à 3 h 45, le réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Flamanville s'est arrêté automatiquement. Cela fait suite à la perte d'un signal nécessaire à la régulation des grappes de commande, des outils qui permettent de réguler la puissance du réacteur. Cet incident est dû à la défaillance d'un boîtier électronique, selon EDF.

L'électricien assure que "cet événement n'a aucune conséquence sur la sûreté des installations, la sécurité du personnel, et l'environnement".

La maintenance anticipée

Le réacteur n° 1, déjà arrêté le 15 mars après un aléa sur un disjoncteur de lignes haute tension, venait d'être reconnecté au réseau électrique le 2 avril. Il n'avait donc pas encore atteint sa pleine puissance.

Les opérations de maintenance de longue durée, prévues dans le cadre de la troisième visite décennale, étaient initialement programmées à partir du samedi 7 avril. Elles seront finalement anticipées de quelques heures.

Le réacteur n° 2 de la centrale fonctionne normalement.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES