À Rouen, il écope de six mois de prison avec sursis pour avoir menacé et agressé des policiers

Un prévenu a été condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime), vendredi 2 mars 2018, pour agression et menaces de mort à l'encontre de personnes dépositaires de l'autorité publique, en récidive légale.

À Rouen, il écope de six mois de prison avec sursis pour avoir menacé et agressé des policiers

Il voit rouge à la vue de l'uniforme

Par Patrick Joliff

Le 14 décembre 2017, la Police est appelée pour constater qu'une rixe a opposé le prévenu à plusieurs membres de sa famille pour une raison inconnue dans une rue d'Elbeuf (Seine-Maritime). À leur arrivée sur place, les policiers découvrent un individu allongé sur le trottoir, le visage en sang. Alors qu'ils veulent lui porter secours, celui-ci s'énerve et injurie les fonctionnaires. Il assène coups de poings et coups de pieds à deux d'entre eux. Les policiers répliquent et arrivent péniblement à immobiliser le suspect. Immédiatement placé en garde à vue, il refuse le test de l'éthylomètre et persiste à crier sa haine de la police, arguant du fait que, quelque temps auparavant, son frère est décédé dans une course poursuite qui l'opposait à des policiers. L'un des policiers obtiendra six jours d'incapacité totale de travail. 

Il voit rouge à leur vue

Le prévenu reconnaît avoir bu plus que de coutume ce soir là, mais explique qu'il ne peut garder son calme en face de l'uniforme et revendique ses gestes de rébellion. Déjà condamné le 11 juin 2017 pour des faits similaires, il agit donc en état de récidive légale. "J'ai vu rouge en les voyant", dit-il simplement à la barre. Pour la partie civile, "les faits méritent une sanction significative". Le ministère public constate de son côté que "ces violences délibérées sont inacceptables". La défense du prévenu souligne que "le passé familial doit être pris en compte". Reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, le prévenu est condamné à six mois de prison avec sursis ainsi qu'à une mise à l'épreuve de deux ans, vendredi 2 mars 2018.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES