Théâtre : "Qui suis-je ?" sur la scène du Rive Gauche à Saint-Étienne-du-Rouvray

La Cie du Chat Foin adapte pour le théâtre un roman jeunesse de Thomas Gornet : une pièce de théâtre inédite à découvrir sur la scène du Rive Gauche à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) jeudi 15 et vendredi 16 mars 2018.

Théâtre : "Qui suis-je ?" sur la scène du Rive Gauche à Saint-Étienne-du-Rouvray

Vincent est en 3e, cette année scolaire mouvementée lui permettra de se trouver. © Arnaud Bertereau. Agence MONA

Par Elodie Laval

Crée grâce au soutien de Dieppe Scène nationale, du Rive Gauche et de l'Étincelle, coproducteurs et lieux de résidence, la pièce mise en scène par Yann Dacosta de la Cie du Chat Foin suit le parcours d'un jeune adolescent en proie au désir et en quête de lui-même : un roman d'introspection présenté sous une forme originale et inédite dont nous parle Yann Dacosta.

La Compagnie de Chat foin a-t-elle déjà adapté d'autres romans ?

"La compagnie a une prédilection pour les textes contemporains et de répertoire et privilégie le théâtre musical. C'est notre troisième roman adapté après 'Le baiser de la femme araignée' et 'Loveless'. C'est un spectacle qui s'adresse plus que les précédents au jeune public. Il n'est pas musical mais fait appel à une autre discipline : la bande dessinée projetée. En cela nous innovons avec ce spectacle".

Pourquoi avoir choisi d'adapter ce roman ?

"Ce livre a été édité en 2006 à l'École des loisirs. C'était le premier roman de Thomas Gornet. Je connais cet auteur de longue date car nous évoluons dans les mêmes cercles mais quand j'ai lu son livre il y a trois ans je me suis dit que j'aurai aimé le lire enfant. Thomas est un spécialiste de la littérature jeunesse, il publie aujourd'hui aux Éditions Rouergue qui vont d'ailleurs rééditer le roman. J'aime son écriture car par le biais de l'humour il traite de sujets sensibles. L'auteur qui est également metteur en scène m'a donné l'autorisation d'en faire une pièce et m'a laissé carte blanche."

Comment êtes-vous parvenu à retranscrire l'univers du roman sur scène ?

"Par chance le roman était déjà très théâtral dans sa forme : il y a beaucoup de dialogues et de récits dans le texte. Quelques scènes sont davantage développées dans la pièce mais j'ai respecté la réécriture pour le théâtre de Thomas. On retrouve ce même ton humoristique dans la pièce. Le héros de cette histoire, Vincent, pratique l'autodérision : il parle de son physique d'endive car il est fluet et pâle, il donne aussi d'amusants surnoms à ses camarades de classe. Mais il fait également sourire car il est toujours à contre-temps, il comprend tout après tout le monde. C'est un humour à la fois cinglant et tendre."

Il n'y a que trois comédiens sur scène, pourquoi ce parti pris ?

"Vincent se construit par le regard que portent sur lui les autres. Vincent qui est la figure centrale est interprété par Côme Thieulin qui d'une part avait le physique du rôle mais qui parvient de plus à incarner avec beaucoup de subtilité ce personnage toujours en décalage : c'est un travail de détails. Les deux autres comédiens incarnent respectivement tous les rôles féminins et tous les rôles masculins. Un seul élément du costume suffit à passer d'un personnage à l'autre. Manon Thorel se glisse ainsi dans la peau de Myriam la meilleure amie de Vincent, d'un professeur, d'une mère ou encore d'un principal. Ces personnages ne font que graviter autour de Vincent. Ce choix permet aussi de donner davantage de poids au personnage de Vincent."

Quels décors avez-vous choisis ?

"Les décors sont assez sobres. La bande dessinée nous aide à situer l'action. On passe de la chambre d'ado à la cour de récréation, de la salle de classe aux vestiaires. Ce dernier lieu est emblématique car c'est à la fois le lieu du désir, de la peur et des brimades."

Pratique. Jeudi 15 et vendredi 16 mars. Le Rive Gauche à Saint-Étienne-du-Rouvray. Tarifs 8 à 15€. Tél. 02 32 91 94 94

TOP RADIO

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES