Près de Caen, il menace deux policiers avec un plot en béton

A Mondeville au sud de Caen (Calvados) mercredi 20 décembre 2017 un jeune afghan brise la porte vitrée du foyer Adoma avec un plot en béton. Les deux policiers appelés sur les lieux, menacés avec la même arme devront maîtriser l'homme au taser.

Près de Caen, il menace deux policiers avec un plot en béton

Le tribunal de grande instance de Caen a condamné l'homme à des travaux de dommages et intérêts.

Par Joëlle Briant

Un afghan âgé de 20 ans a été jugé en son absence mercredi 7 mars 2018 par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour dégradation d'un bien appartenant à autrui ainsi que rébellion et violence envers des personnes dépositaires de l'autorité publique. Les faits s'étaient produits à Mondeville mercredi 20 décembre 2017.

Exclu du foyer pour détention et usage de stupéfiants

Le jeune homme demandeur d'asile était hébergé par le foyer Adoma venant en aide aux personnes dans le besoin. La responsable lui en avait interdit l'accès après avoir découvert qu'il y détenait et y consommait de la drogue.

Alors ce matin là, il casse la vitre de la porte avec un plot en béton trouvé sur la chaussée. Il en menace les deux policiers appelés sur les lieux et devient tellement agressif que ceux-ci doivent utiliser le taser.

Menaces de mettre le feu

En garde à vue, il explique "ce n'était pas un joint mais une cigarette. Elle n'avait pas le droit de m'interdire d'entrer, j'avais froid, je ne voulais pas dormir dans la rue "

La procureure rappelle que des menaces de mettre le feu au foyer ont été entendues mais non retenues. Le prévenu écope de 3 mois de prison avec sursis. Il devra s' acquitter de 300 € pour la porte cassée, de 600 € de préjudice moral pour chacun des deux policiers et de 500 € de frais de justice.

TOP FAITS DIVERS

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES