Une journée de dépistage auditif organisée au CHU de Rouen

Jeudi 8 mars 2018, c'est aussi la journée de l'audition partout en France, avec un dépistage organisé gratuitement au CHU de Rouen (Seine-Maritime). L'occasion de sensibiliser les jeunes à l'intérêt de faire attention aux niveaux sonores le plus tôt possible.

Une journée de dépistage auditif organisée au CHU de Rouen

Médecins, élèves et bénévoles se sont mobilisés toute la journée pour sensibiliser le public aux problèmes d'audition.

Par Amaury Tremblay

Prendre soin de son audition dès le plus jeune âge, c'est le message essentiel transmis à l'occasion de la journée de l'audition. Jeudi 8 mars 2018, une sensibilisation a été mise en place dans le CHU de Rouen (Seine-Maritime) avec des stands d'informations et des dépistages auditifs gratuits. Deux médecins du service ORL ont animé le stand et ont répondu aux questions et aux inquiétudes de certains, avec l'aide de deux étudiantes et de plusieurs bénévoles.

"Je n'ai jamais fait de test auditif à part quand j'étais à l'école", explique Lucile Touzan, venue sur le stand après avoir vu les affiches dans le hall de l'hôpital et sur le site Internet. Pour cette jeune femme de 27 ans, "je me suis dis que c'est la bonne occasion de voir si tout va bien et repartir pour quelques années tranquille".

Protéger son audition

Les enfants et les adolescents sont particulièrement concernés par les problèmes auditifs : "Il y a de plus en plus de traumatismes avec la musique qui passe par les écouteurs, il vaut mieux privilégier un casque", conseille Aurore Marcolla, médecin au service ORL du CHU de Rouen. "Lors des concerts, il faut éviter de se mettre trop près des enceintes et mettre des bouchons d'oreilles, de même au cinéma où la musique est parfois forte."

Malgré cette sensibilisation, les jeunes sont encore minoritaires dans le public qui est venu se faire dépister. Les personnes plus âgées sont les plus nombreuses à se renseigner, comme Véronique Citérain : "Je sens que j'entends de moins en moins et ça fait longtemps que, dans ma famille, on me dis va voir un ORL parce que tu n'entends rien de ce qu'on te dit !"

À l'issue de son dépistage gratuit, elle a d'ailleurs convenu d'un rendez-vous au service ORL pour passer un examen plus poussé et "voire si éventuellement j'ai besoin d'un appareil".

BONUS AUDIO - Écoutez le reportage de Tendance Ouest :

0:00
0:00

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES