[Portrait] Le matelot Pauline, 20 ans, marin-pompier : "un rêve de gosse"

Le matelot Pauline, dans la Marine Nationale depuis le 12 septembre 2017, a intégré la caserne des marins-pompiers de Cherbourg (Manche). Rencontre, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes.

[Portrait] Le matelot Pauline, 20 ans, marin-pompier : "un rêve de gosse"

Pauline a une formation de secours à la personne. Elle fait partie des cinq femmes de la caserne des marins-pompiers de Cherbourg. © Célia Caradec

Par

Le matelot Pauline est du genre déterminée : à 20 ans, elle a quitté sa famille de Lens, dans le Nord, direction Brest pour suivre une formation initiale de marin. "Ce n'est pas un choix sur un coup de tête. J'en parlais déjà au lycée, je me suis renseignée. Les voyages à travers le monde, l'encadrement militaire, le métier de pompier... C'est un rêve de gosse". En Bretagne, elle découvre notamment la discipline militaire : "il ne faut pas être fragile. A l'école, si quelqu'un fait une erreur, tout le monde doit faire des pompes !". Si elle devait apporter un conseil ? "Il ne faut pas avoir 'une grande bouche' ! Quand le gradé parle, on écoute et on applique. Le respect, c'est la base".

"Quand ça sonne, je pars !"

Diplôme en poche, Pauline intègre la caserne des marins pompiers de Cherbourg pour devenir secouriste. Elle découvre les quarts, ces gardes de 24 heures où il faut être sur le pont à tout moment. "Quand une alerte est donnée, je quitte tout ce que je fais et je pars. C'est impressionnant la montée d'adrénaline que l'on ressent !".

Les exercices et les réelles interventions rythment les journées de la jeune matelot, qui réalise des gardes de 24h, de 8h du matin à 8h le lendemain. - Célia Caradec

Aujourd'hui sous statut de volontaire, Pauline espère intégrer la filière de Quartier Maître de la Flotte pour décrocher un contrat de 4 ans. Viendra peut-être plus tard le Brevet Supérieur, équivalent du bac des marins, pour monter en grade. "Je voudrais devenir second maître, puis maître. J'espère avoir une grande carrière dans la Marine, toujours chez les pompiers, et avoir un poste d'encadrement. Je ferai tout pour".

AUDIO - Le reportage de Tendance Ouest

0:00
0:00

En chiffres. L'armée française est la 4e la plus féminisée du monde, derrière Israël (1ere), la Hongrie (2e) et les États-Unis (3è). La Marine Nationale compte 5440 femmes, soit environ 14% des effectifs. En décembre 2017, quatre d'entre elles ont pu embarquer sur un sous-marin nucléaire en opération, une première !

Galerie photos

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES