Normandie : un charnier d'animaux découvert dans le pré d'un éleveur

Un éleveur a comparu mercredi 7 mars 2018 devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados). Un charnier d'animaux avaient été découvert dans son pré. 

Normandie : un charnier d'animaux découvert dans le pré d'un éleveur

Dix-huit cadavres de moutons, une ânesse et son bébé ont été découverts © Nicolas Thomas

Par Joëlle Briant

Mercredi 7 mars 2018, un éleveur âgé de 42 ans a été jugé par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour détention de cadavres d'animaux et pour jet de sous-produits d'animaux, ceci en mars 2016 à Vire (Calvados)

Dix-huit cadavres de moutons, une ânesse et son bébé

C'est le voisinage qui prévient la police. Dans le champ, dix-huit cadavres de moutons ainsi qu'une ânesse et son bébé sont découverts. Les animaux vivants broutent autour des cadavres. Le prévenu explique : "On achète les bêtes par cheptel, si on ne prend pas les trois mauvaises, fragiles ou vieilles, on n'aura pas les 20 bonnes." Et de poursuivre : "Les équarrisseurs n'ont pas voulu les prendre, je pensais les brûler "

Trois cent vingt-six cadavres l'année précédente

Le voisinage atteste que les animaux manquaient de nourriture. L'ânesse et son petit notamment seraient morts de faim. Deux associations qui se constituent partie civile rappellent qu'en 2015, les équarrisseurs avaient ramassé 326 cadavres sur ce terrain.

Le ministère public requiert 6 000 € d'amende. Le délibéré sera rendu mercredi 11 avril 2018.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES