Près de Rouen, un nouveau centre de maintenance pour les trains normands

Pour préparer la prise en charge par la Région Normandie des trains Intercités en 2020, un nouveau centre de maintenance de la SNCF va voir le jour à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime) pour entretenir et réparer les trains des lignes entre Paris et Le Havre ou Cherbourg-en-Cotentin (Manche).

Près de Rouen, un nouveau centre de maintenance pour les trains normands

Le nouveau centre de maintenance des trains normands va venir s'insérer dans une zone déjà très occupée par l'activité ferroviaire, à Sotteville-lès-Rouen. © SNCF

Par Aurélien Delavaud

L'hiver a été rude pour les usagers des trains Intercités entre la Normandie et la capitale. À cause des conditions climatiques, neige, vent et verglas en tête, de nombreux trains ont été annulés ou retardés par des dégâts. Et le centre de réparation des trains de Clichy-Saint-Lazare, en région parisienne, n'arrive plus à suivre la cadence.

C'est dans ce contexte que la Région Normandie a voté en février 2018 le déblocage d'une enveloppe pour construire un atelier de maintenance ferroviaire. Ce nouvel outil qui va voir le jour à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime) est destiné à accueillir les trains actuels, mais également les nouveaux trains régionaux quand la Région aura officiellement mis la main sur le trafic ferroviaire régional, le 1er janvier 2020.

    • À lire aussi : Découvrez les images des nouveaux trains Paris-Normandie [PHOTOS] 

Mise en service en 2020

Si la SNCF en assumera la maîtrise d'ouvrage et que la Métropole Rouen Normandie injectera près de 500 000 euros, la Région en sera le principal financeur selon Jean-Baptiste Gastinne, son vice-président en charge des transports : "C'est la Région qui a ce projet là et qui va investir 70 millions d'euros pour la SNCF."

Selon lui, ce nouveau technicentre doit permettre "de faire ce travail en Normandie dans de meilleures conditions que les conditions actuelles à Clichy-Saint-Lazare. D'abord parce qu'on espère que les salariés normands de la SNCF auront plus à cœur de bien préparer les trains que ceux de Clichy. Mais aussi parce qu'on pense que les trains normands seront jugés prioritaires alors qu'à Clichy les trains Franciliens passent devant." Prévu pour être opérationnel en 2020, le technicentre devrait aussi permettre d'embaucher une centaine de personne sur le site selon la SNCF.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES