Suicide de Léopold Gnaoré : marche blanche dans Alençon

Les amis de Léopold Gnaoré, retrouvé mort à Condé sur Sarthe près d'Alençon (Orne) jeudi 1er février 2018, organisent une marche blanche, samedi 10 mars, pour réclamer la vérité sur sa mort. La thèse du suicide est évoquée. Impensable pour l'un de ses amis. Témoignage.

Suicide de Léopold Gnaoré : marche blanche dans Alençon

Une marche blanche au départ de l'hôtel de ville d'Alençon (Orne).

Par Eric Mas

"On ne se suicide pas avec coups de couteau dans le ventre et le cou" : les affiches ont fleuri un peu partout dans Alençon (Orne), placardées par les amis de Léopold Gnaoré, ce professeur de danse de 44 ans, retrouvé pendu le jeudi 1er février dernier à quelques kilomètres de là, à Condé sur Sarthe.

Des doutes...

Ses amis réclament la vérité sur cette affaire, car ils ne s'expliquent pas qu'on puisse se donner des coups de couteau avant de se pendre. Ils annoncent organiser une marche blanche, samedi 10 mars 2018 à partir 14h, entre mairie et préfecture d'Alençon.

Ils expliquent "être décidés à maintenir la pression, qu'ils veulent en savoir plus, car ils ne sont pas convaincus par les explications de la police", qui selon eux : "cherche à protéger quelqu'un…"

Ralph, l'un des amis du décédé :

0:00
0:00

À l'époque des faits, le procureur de la République d'Alençon avait expliqué que l'autopsie du corps avait confirmé la thèse du suicide.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES